Camilli : « On ne désespère pas »



Contrarié par ses performances en Finlande avec la nouvelle Ford Fiesta R5, Eric Camilli a encore vécu une journée frustrante en Allemagne, même si la fin d’étape était plutôt positive.

Huitième des R5 ce soir, le français est déjà distancé de plus d’une minute de la tête de course et de Kalle Rovanperä. Éreinté après une journée où il aura tout donné, le pilote M-Sport fait un bilan en toute franchise de ses performances, clamant son désir de progresser avec cette voiture encore toute jeune.

Eric, la journée n’a pas été simple pour toi, avec probablement pas mal de déception chez toi.

« C’est un peu dur, j’avoue. Mentalement, ce n’est pas facile car on a plutôt l’habitude de se battre devant. La compétition est rude et on voit que nous sommes pas encore dans les temps. Une fois en Finlande, ça va, mais encore ici, surtout ici, où on l’habitude de jouer devant, c’est un peu frustrant. Il faut aussi savoir s’adapter et travailler. On ne désespère pas, on donne le maximum. On réduit petit à petit l’écart. J’ai trouvé des trucs, j’ai compris des choses sur le moteur et les différentiels. J’ai aussi attaqué davantage. Pour rouler à 3 dixièmes, je suis à 115% et comme m’a dit Benji, je n’ai pas trop envie que l’on continue comme ça. Il faut être honnête, on prend sur nous. L’essentiel, c’est que j’espère que ça ne donne pas un coup à notre image. Ce n’est jamais très bon d’être derrière mais les gens ne se rendent pas compte à quel point ça va vite. On a repris confiance cet après-midi, j’ai vu que je pouvais encore me transcender. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait ce genre de spéciale. Au moins, cela nous fait progresser et on sait que si l’on doit sauter dans une WRC, on sera prêts à tout donner. »

En Corse, tu étais largement en tête avec la Polo en WRC-2, et là, tu es en bagarre pour un top 8 en R5. Comment tu vis ça ?

« Il faut s’adapter à la situation. M-Sport nous donne les moyens d’être ici et il faut savoir rester positif. D’autres sont devant mais doivent payer. Nous, nous sommes officiels, donc on a pas à se plaindre, et faire le maximum pour rendre la voiture meilleure et remplir les objectifs. Et là, nous sommes sur la bonne voie, je suis content. »

Tu dois notamment être satisfait de ton chrono dans l’ES6 (5e temps des R5)

« Oui, c’est celui que je retiens, surtout dans un chrono légendaire comme Mittelmosel. On perd 6s sur Rovanperä en 22 km, donc je pense que c’est pas mal. Avec les différences de développement entre les voitures, je pense que c’est une bonne performance globale. Franchement, on a vraiment fait une belle spéciale, mais c’était très chaud. On a vu 2-3 arbres, c’était chaud (rires). « 

J’en profite pour remercier tous les gens qui nous soutiennent et qui comprennent que le sport auto n’est pas simplement une feuille de temps, mais aussi une histoire d’hommes et de mécanique. On ne peut pas toujours être devant, il y a beaucoup de concurrence, certaines voitures sont naissantes, d’autres sont déjà nées. Il faut laisser le temps au temps. On voit que en 1 mois, on est quand même passé de 1s à 3 dixièmes au kilomètre. Après, c’est sûr que quand je vois la VW devant, une voiture que j’ai développé, c’est dur. Mais on progresse. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Beaucoup à faire et, à jouer !
    Après les propos de Sir Malcolm, voici ceux de Camilli, sur sa surface de prédilection, au volant d’une voiture qui déçoit.
    Se battre, même derrière, tout en restant positif, avec une auto pas au niveau…
    Camilli a beaucoup à jouer, à démontrer en restant « Pro ». Tout le monde voit bien que la Fiesta R5 MK2 est hors du coup.
    Alors, qu’il continue son travail tout en ayant une communication « soft ». D’autres volants peuvent lui être confiés…

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Sa tête était moins « soft », mais dans l’esprit, il était top même si un peu énervé des questions d’un confrère allemand ! 😉

  2. bazire dit :

    Belle sincérité d’un pilote qui mérite d’avoir un programme complet ….

  3. JPc2 dit :

    Belle itw, beau travail, Go Camilli bientôt la WRC c’est mérité.

  4. Pascal Hecquet dit :

    Malcom…. Juste remettre les pendules à l’heure ! Le gamin il donne un max.. Poli gentil OK à toi de voir !!!!

  5. aldo dit :

    Comme il dit on ne désespère pas.
    face a skoda et vw aujourd hui cette fiesta est en retrait .

  6. roland59 dit :

    il a bien travaillé et çà progresse… c’est l’essentiel.
    après comme il dit, il faut du temps.

  7. Pied gauche dit :

    La Fiesta R5 mk2 est clairement à la rue par rapport à la Fabia et la Polo, pas très loin de la C3 d’Östberg