ES17- Tête-à-queue pour Mikkelsen (GB 2013)




Alors qu’il était le plus rapide aux intermédiaires, Andreas Mikkelsen effectue un tête-à-queue dans la dernière section de cette spéciale.

id="more-35897">
FAITS MARQUANTS
Alors qu’il était le plus rapide aux intermédiaires, Andreas Mikkelsen effectue un tête-à-queue dans la dernière section de cette spéciale.

Le norvégien perd ainsi sa quatrième place face à Mads Ostberg pour seulement 1s2.

Devant ce duo norvégien, rien ne bouge avec Sébastien Ogier leader pour 20s9 face à Jari-Matti Latvala et plus d’une minute sur Thierry Neuville.

En WRC-2, Elfyns Evans conserve 58s d’avance sur Jari Ketomaa.

REACTIONS DES PILOTES
Novikov : « Les conditions sont vraiment très glissantes et très difficiles, mais il n’y a pas de brouillard finalement. »
Solowow : « C’était une bonne spéciale ce matin après un long routier, tout va bien. »
Sordo : « Le feeling est bon. J’ai adoré cette spéciale encore une fois. C’est plus glissant qu’hier mais je m’amuse. »
Prokop : « C’est vraiment très glissant. »
Ostberg : « J’ai fait une bonne spéciale je pense. Nous reprenons 8 secondes à Mikkelsen c’est bien. »
Mikkelsen : « Nous avons fait un tête-à-queue, j’ai perdu une dizaine de secondes mais on peut encore remonter.
Latvala : « Ce n’était pas assez. Nous perdons six dixièmes sur Ogier. La voiture a sous-viré plus qu’hier. »
Neuville : « C’était assez bon mais je n’avais pas de radio ni d’intermédiaire. »
Ogier : « C’était le plan ce matin de montrer que Jari n’avait aucune chance de revenir. Maintenant, on va être plus tranquille. »

PROCHAINE SPECIALE : ES18- Penllyn (14,12 km) à partir de 10h56 (Dimanche 17 Novembre 2013)


Classement ES17 / Après ES17

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kaizer Sauzée dit :

    Sordo s’Hirvo-inise : il est content et il a pris du plaisir, alors qu’il prend presque 1s/kilomètre…!
    Alors que Neuville, qui découvre, fait presque jeu égal dans cette ES avec les VW boys.
    Hé M’sieu l’Maton y’a pas une piste à creuser du côté pilotes ???

  2. Bernard Legros dit :

    C’est devenu une (mauvaise) habitude : le faible nombre de kilométres à parcourir le dernier jour d’une manche WRC ne permet pas toujours de refaire un retard important, et ça se traduit souvent par une procession jusqu’à l’arrivée.