ES18- Kajto, c’est costaud




17 meilleurs temps sur 18 possibles, Kajetan Kajetanowicz décroche une magnifique victoire maîtrisée de bout en bout.

ore-51921">

Dernière spéciale au programme de cette manche d’ouverture du championnat européen en ce jour d’Épiphanie férié en Autriche.

Lors du premier passage, Kajetan Kajetanowicz a évidemment signé le meilleur temps en 13:33.3.

Auteur d’un sans-faute, le polonais pourrait devenir le premier pilote à réussir la performance de signer tous les scratchs d’un rallye ERC.

Si l’exploit possible du polonais attire les regards, la lutte pour la troisième place finale est encore loin d’avoir trouvée son vainqueur.

Jaromir Tarabus et Alexey Lukyanuk sont en effet, séparés par 8s5 à l’avantage du premier cité. Rappelons tout de même qu’à l’issue de la première spéciale, l’écart entre les deux hommes dépassait les 4 minutes, Lukyanuk s’étant arrêté pour déboucher son radiateur obstrué par la neige.

La donne semble malheureusement non équitable malgré tout puisque le pilote de la Fabia S2000 est équipé de pneus Michelin alors que la Fiesta R5 de Lukyanuk roule en pneus Pirelli.

Sur ces conditions, les pneus fournis par le manufacturier italien, se sont clairement mieux comportés que ceux fournis par le manufacturier auvergnat.

Tarabus a d’ailleurs avoué ne plus avoir de pneus neufs pour ce dernier chrono.

FAITS MARQUANTS :

Un petit retour en arrière pour remarquer que Sébastien Loeb semble être le seul pilote à avoir signé tous les temps scratchs d’un rallye international ainsi que le meilleur temps du shakedown.

C’était en Corse en 2005 au volant de la Xsara WRC.

Invaincu sur ce rallye jusqu’à l’avant dernière spéciale, Kajetan Kajetanowicz commence néanmoins parfaitement la saison avec cette victoire. Pour l’anecdote, le polonais laisse filer le dernier chrono à Alexey Lukyanuk.

Le polonais signe au passage sa deuxième victoire en ERC, la première remontant au Rajd Polski (Pologne) en 2013.

Deuxième depuis l’entame de ce rallye, Robert Consani signe là, sa meilleur performance en ERC puisque son meilleur résultat était une quatrième place (2013 aux Açores et en Irlande).

Le pilote français égale néanmoins sa meilleure performance sur un rallye international puisqu’il avait terminé deuxième en Ukraine en 2012 lors du Yalta Rally, c’était alors en IRC au volant de la Mégane RS N4 noire.

Après une remontée remarquable, Alexey Lukyanuk arrache la troisième place finale sur la ligne d’arrivée à Jaromir Tarabus, la faute à un niveau de performance bien moindre de la part des pneus Michelin.

Longtemps installé dans le top 10, Jean Michel Raoux lâche suite à des problèmes, de pression d’eau, rencontrées par la Fiesta R5 qu’il étrennait pour la première fois en compétition.

Sorti dès la première spéciale, Craig Breen est le grand perdant du rallye.

Pénalisé par sa première position sur la route le premier jour, Stéphane Lefebvre qui se maintenait dans le top 5 a été contraint à l’abandon suite à une mise hors-délais. La DS3 R5 du pilote français avait auparavant rencontré des problèmes de courroie d’alternateur.

Enfin pour être complet, Vojtech Stajf remporte la catégorie ERC2 face au hongrois David Botka.

En ERC3, le polonais Ogryzek remporte cette manche. Le pilote de la Peugeot 208 R2 devance finalement Simone Tempestini de plus de quatre minutes. Klausz complète le podium avec sa Clio R3.

REACTIONS DES PILOTES :

Botka« Très bonne journée, malgré quelques problèmes de surchauffe. »
Hirschi« Pour un début de saison, c’est un excellent départ. »
Stajf« Un très bon début de saison avec cette victoire en ERC2. »
Raoux « On a appris beaucoup de choses pendant ce rallye. Il faut en tirer des leçons et s’en servir pour la suite. »
Lukyanuk« On a fait le travail, j’espère que ça suffira pour monter sur le podium. »
Consani« C’était le top, on a assuré jusqu’au bout, ce podium va faire bien à toute l’équipe. »
Kajetanowicz« Je ne sais pas quoi dire, c’est juste exceptionnel. »

Classement ES18 / Classement après ES18 (final)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. iceman dit :

    Mon analyse :

    Kajetanowicz : impressionnant d’aisance et de maîtrise ! le sans faute , quasi le grand chelem, en un mot : Bravo !

    St. Lefebvre : en demi-teinte. Quelques petites erreurs (la pression ?) et pas impressionnant dans ses temps (mais il semble qu’il ait connu son lot de problèmes mécaniques, ceci expliquant peut-être cela ..), donc : à revoir.

    C. Breen : manifestement (et on s’en était déjà aperçu en 2014), il n’a pas le potentiel d’un K. Abbring, mais Peugeot a choisi …

    R. Consani : bien, bon rallye, belle régularité

    Tarabus : pas mal, à confirmer.

    > MAIS, la spécificité des conditions climatiques du Jänner, n’est pas révélatrice de l’ensemble du championnat ERC. (en WRC : cette remarque peut également s’appliquer au Monte Carlo et à la Suède).

  2. joss2lain dit :

    Je l’invite à prendre le départ du monte carlo et là on pourra voir s’il est toujours costaud le katjo.;-)

  3. d dit :

    Fischerlehner n’est pas en ERC-2 ?

  4. d dit :

    Une des bonnes résolutions 2015 : pouvez vous mettre le classement ERC-2 et ERC-3 ?
    Il faut mettre en valeur ces deux nouvelles catégories pour l’avenir de l’ERC et du rallye.

  5. nenew 30 dit :

    La on a eu du grand kajetanowicz et un consani performant sans faire de faute bravo à eux.

  6. Kivala dit :

    Impressionnant de maîtrise et de sang-froid, Kajetanowicz, ce qui est généralement le signe des tout-grands ! Car c’est pas si simple de faire un tel sans faute sans grande adversité, lui-même le disait ce matin, du style « c’est difficile d’aller vite quand on a 4′ d’avance sur le second » : en WRC, on a vu par exemple Latvala, Solberg, Meeke (liste non limitative) craquer en quelques spéciales après avoir été débarrassés de leurs principaux adversaires, alors que Kajto a tenu tout un rallye !!! Espérons qu’il sera au départ en Pologne…

  7. natlin dit :

    fabuleuse victoire de katjo qui succede a kubica, decidement les polonais adorent le janner rally, 17 meilleurs temps, juste enorme!!
    consani la perf, avec une vieille 207, premier atmo, le francais a donne une lecon de glisse aux autres, ca promet pour la suite, il va faire le championnat entier!
    lukyanu avait montre de belles choses l’an dernier en mitsu groupe n, il confirme d’entree avec ce podium, 2 fiesta r5 sur le podium, la reference encore cette annee!

    • Kivala dit :

      Oui, si en WRC les Fiesta de M-Sport plafonneront sans doute à 95% du potentiel des « vraies » usine (VW et Citroën, peut-être également Hyundai cette année), en ERC avec les R5 ce sont plutôt les Peugeot et Citroën qui courent après les Fiesta (attendons voir pour les Skoda). Tant mieux, c’est sans doute grâce à cela que Malcolm peut maintenir son équipe WRC…

  8. kevin86 dit :

    Quelle perf, ca va etre un serieux client, si ce n’est LE client a la sucession de Lappi

  9. tbr dit :

    Malgré que la liste d’engagés n’était pas terrible, j’ai trouvé le rallye passionnant 🙂

  10. Thomas dit :

    Chapeau à Robert Consani qui termine le rallye entre les R5 :0))

  11. benjamin dit :

    Super rallye !
    Et merci à Rallye Sport de nous faire suivre tout ça en direct, avec les réactions à chaud des pilotes et les classements en tant (quasi) réel ! Bravo et continuez comme ça !