ES6- Duel de Fiesta (Mont-Blanc)




Sous le soleil mais sur des routes parfois humides, Jean-Marie Cuoq signe le premier scratch du jour mais ne reprend que 2s7 à Julien Maurin.

e classement

PROFIL DE LA SPECIALE (par Manu Guigou)

La spéciale la plus longue du rallye. On démarre en fond de vallée comme en 2012 puis on récupère la spéciale 3 dans l’autre sens.

Le passage du col de l’Encrenaz est toujours particulier avec un passage derrière un chalet avec un droite en bosse en aveugle. Je conseille ce lieu pour les spectateurs. Après le col, la descente s’accélère jusqu’à une épingle droite très serrée (pas très intéressante) où l’on rejoint une route beaucoup plus large et après on remonte jusqu’à la station de Sommand. Jusqu’à l’arrivée, on reprend une portion large, rapide en trajectoire où l’on tricote entre la 4e, 5e et 6e.

FAITS MARQUANTS

Sous le soleil mais sur des routes parfois humides, Jean-Marie Cuoq signe le premier scratch du jour mais ne reprend que 2s7 à Julien Maurin.

Il faut regarder du côté de la troisième place pour voir de la bagarre avec un duel de Fiesta entre Lionel Baud et David Salanon.

Dans le trophée Michelin et le groupe GT+, Patrick Rouillard reprend neuf secondes à Gilles Nantet et revient dangereux pour le pilote Yacco.

Dans le groupe R, Manu Guigou reste largement en tête mais Stéphane Lefebvre signe son premier scratch du week-end au volant d’une DS3 R3 Max qui a retrouvé toute sa puissance.

En 208 Rally Cup, Cyril Audirac fait un premier gros écart face à Jérôme Chavanne (auteur d’un tête-à-queue) : près de dix secondes.

En Opel Adam Cup, Florian Bernardi signe un nouveau scratch et compte près d’une minute d’avance sur Romain Fostier nouveau second.

En championnat Junior, Laurent Pellier sort de la route et abandonne. Ce jeune pilote de 19 ans menait cette catégorie pour six dixièmes face à Yohan Rossel ! Ce dernier reste second puisque c’est le savoyard Jérémy Jamet qui prend la tête.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Julien Maurin : « C’était dur pour les freins dans la descente, j’ai fait attention. Ça roule bien ! »
2. Jean-Marie Cuoq : « Je ne sais pas si mon temps est bon. J’ai essayé d’attaquer, mais il y a des rails et des plaques d’humidité très glissantes dans les derniers kilomètres. C’était vraiment difficile ! »
5. David Salanon : « Ce n’est pas trop mal, je suis satisfait de l’écart avec Julien Maurin sur une spéciale aussi longue. »
6. Lionel Baud : « J’ai de gros problèmes avec les pneus, je n’arrive pas à les exploiter, ça part dans tous les sens. »
3. Pierre Roché : « Ce matin je n’y arrive pas. Je suis à l’aise dans le rapide, mais dans les parties sinueuses ça ne va pas. »
21. Gilles Nantet : « Il faudrait juste me changer le moteur pour que j’ai un peu plus de puissance. Tout le reste est parfait ! »
8. Sébastien Bugnet : « Je suis parti en tête-à-queue au changement de direction avant Sommand. J’ai dû remonter un peu pour trouver un endroit où faire demi-tour. Je perds beaucoup de temps, ça m’énerve ! »
23. Patrick Rouillard : « C’était dur sur le plateau. J’avais des sensations bizarres avec les pneus tendres, un peu comme si j’avais une crevaison lente à l’arrière. »
35. Emmanuel Guigou : « C’était plus humide que je ne l’aurais pensé. Je me suis un peu méfié, c’est une spéciale très rapide et ça bouge beaucoup dans la voiture.
11. Romain Martel : « Mes pneus étaient morts à la fin. J’avais eu du mal à me mettre en action sur la première partie, qui était très sale. »
79. Cédric Robert : « Ça roulotte tranquillement ! »
14. Pierre Ragues : « C’est une belle spéciale, on s’est bien amusés. J’ai dû faire une marche arrière après avoir bloqué les roues sur un freinage. »
34. Stéphane Lefebvre : « La voiture était bien, je pense que ça va aller maintenant. »
33. Quentin Gilbert : « J’ai fait un gros tête-à-queue au niveau du col. On est partis loin sur le parking, mais la voiture s’est arrêtée in extremis ! »
68. Jérôme Chavanne : « J’ai fait un 360° qui me fait perdre quatre ou cinq secondes. Sinon ça roulait fort ! »
72. Cyril Audirac : « Je me suis fait une frayeur, mais rien d’alarmant. Le loup est dans la bergerie ! »

PROCHAINE SPECIALE : ES7- Morzine – Samoëns – Fournil 2 (20,12 km) à partir de 10h35 (Samedi 6 Septembre 2014)


Classement ES6 (28,1 km) / Classement après ES6 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. CRIC 12 dit :

    Guigou il est là depuis des lustres, il connaît toutes les spéciales du championnat par cœur, il a été pilote d’usine ( quelque part il l’est toujours) et de plus c’est un très gros bosseur en reconnaissances……

  2. gaëtan dit :

    Il faut quand même préciser que Manu Guigou assure déjà un résultat de premier ordre avec l’avance qu’il a. Dans ces conditions, le scratch en R3 de Lefebvre ne veut pas dire beaucoup…Par contre l’ES2 hier qui était en majorité en descente où (la puissance n’y est pas primordiale) il se fait complètement déposer par Guigou est plus révélateur. Guigou découvrait aussi la voiture comme Lefebvre et sans non plus maîtriser ses réglages. C’est aussi au pilote de mettre sa voiture au point, cela fait partie des talents d’un pilote…

    • arnaudm3 14 dit :

      Lefevre a eu des problèmes dans le 3 premières

      • gaëtan dit :

        Dand les 5 premières. Des problèmes de moteur. Mais bon dans une ES en descente, il faut reconnaître quand l’adversaire est plus rapide…Quand on voit qu’aujourd’hui qu’il ne met que 3 sec à Guigou qui assure, ça me fait bien rire…
        Neuville, lui, au Touquet 2009 avec une C2 R2 s’était battu contre Guigou sur la Clio R3 jusqu’à la dernière ES…C’est la différence entre les très vites et les pilotes exceptionnels !

        • Perrault dit :

          C’est bon Gaetan cela fait bien longtemps qu’on a compris que tu n’aimes pas Lefebvre 🙂

          • fall angel dit :

            sans rien enlever au talent de Guigou il ne faut pas oublier qu’il connaît les spéciales du championnat par cœur

        • maxforever dit :

          Regarde les résultats du rallye du touquet lefebvre se bat également avec guigou alors que celui à une N4 lol
          mais non excusez nous on se trompe lefebvre est garé, il y a vraiment pas de niveau en championnat du monde des rallyes ^^
          Des personnes comme celle-ci me dégoutte du sport, ils ne savent pas reconnaître les mecs qui sont bons mise à part ceux qu’ils aiment bien …

  3. martel patrick dit :

    Romain Martel… Crevaison lente…il était temps que la spéciale se termine…!!!