La pression sur Latvala




Décevant en Suède, Jari-Matti Latvala se retrouve déjà dans une position délicate au championnat. Avec sa quatrième place sur la route au Mexique, le finlandais sera le grand favori de cette épreuve

 Je suis impatient d’être au Mexique, j’ai une certaine revanche à prendre et parce-qu’avec ma quatrième place au championnat, j’ai une position de départ idéale. La position de départ peut être décisive sur le premier rallye terre de l’année. Mon objectif est de réduire l’écart sur Neuville, Andreas et Sébastien autant que possible.

J’ai loupé les points en Suède. Cependant, ça fait parti du sport et ce n’est pas quelque chose sur laquelle je peux revenir maintenant. Je dois maintenant regarder de l’avant et d’améliorer ma situation. Quand vous regardez en arrière dans le passé, la plupart des champions du monde ont marqué des points à quasiment chaque rallye. En tant que tel, je ne peux pas me permettre de faire d’autres erreurs. »

Leader du championnat, Sébastien Ogier aura la lourde tâche d’ouvrir la route mais compte sur les performances de sa Polo pour compenser ce déficit : « J’ai gagné les deux premiers rallyes de la saison, ce qui est plutôt rassurant pour moi. La pression n’est définitivement pas sur moi mais sur les pilotes qui sont derrière moi au championnat. Comme tout pilote, vous gagnez de la confiance quand vous remportez une bataille comme celle entre Mikkelsen, Neuville et moi en Suède.

Les deux dernières éditions au Mexique ont montré à quel point j’étais à l’aise au Mexique. Et au cours des dernières années, notre Volkswagen Polo R WRC a toujours bien marché malgré le manque d’air et l’altitude. Nous ne pouvons qu’attendre et voir si ce sera la même chose en 2015 et si notre puissant moteur peut compenser notre position de départ précoce. »

Tout proche de la victoire en Suède, Andreas Mikkelsen est en pleine confiance et veut à nouveau se battre face à ses coéquipiers : « A l’heure actuelle, beaucoup de personnes me demandent comment j’ai manqué la victoire au rallye de Suède. Pour être honnête, je suis déjà passé à autre chose depuis un moment. C’était incontestablement très décevant pour moi, car j’étais très proche de remporte ma première victoire en WRC. Cependant, je préfère retirer les points positifs de cette épreuve et me présenter au Mexique avec beaucoup de confiance. Je suis capable de suivre le rythme de Seb et Jari-Matti désormais. En outre ma troisième place en Suède a un effet positif : je vais démarrer de la troisième place sur la route et je n’aurai pas trop de balayage.« 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. RALLYE WRC dit :

    c’est sur il a plus droit a l’erreur pour être champions du monde
    même avec la complicité de capito son père spirituel (abandon volontaire au suede) pour profiter des nouvelles évolutions sur sa voiture avantager par rapport a seb
    vive le rallye wrc