Trois objectifs différents chez Citroën




Toujours en lutte pour la deuxième place du championnat constructeurs face à Hyundai, l’équipe Citroën Racing débarque en Corse avec trois DS3 WRC pour Kris Meeke, Mads Ostberg et Stéphane Lefebvre.

aire. Actuellement quatrième du championnat pilotes, le pilote norvégien vise un top 5 en Corse.

« Je garde de très bons souvenirs de mon précédent passage en Corse avec une WRC. Les routes sont fantastiques et particulièrement techniques. On passe d’un virage à l’autre avec beaucoup d’adhérence. Je suis donc heureux de retrouver la Corse, même si la préparation du rallye a été très inhabituelle. À chaque fois, je m’entraine physiquement, je travaille mes notes et mes vidéos… Là, je devais uniquement me reposer. Pour tout avouer, je me suis vraiment ennuyé ! Depuis lundi, je suis très optimiste, car je recommence à vivre normalement. Je peux désormais conduire. Je suis déterminé et j’ai hâte d’être au volant. Mon objectif est de terminer dans le top 5 et de défendre ma position au championnat. »

Après une série de quatre rallyes difficiles, Kris Meeke a retrouvé des couleurs en Australie avec une belle troisième place au milieu des Volkswagen. Avec trois participations au Tour de Corse, le britannique est l’un des pilotes les plus expérimentés sur l’île de beauté.

Comme quasiment à chaque départ cette année, Meeke ambitionne de monter sur le podium dimanche midi.

« C’est un nouveau rallye. Je suis heureux de revenir en Corse, car ce lieu est mythique dans le Championnat du Monde. De ce que j’ai pu voir du parcours, les routes devraient être moins typées qu’autour d’Ajaccio. Même s’il y aura encore des passages étroits et bosselés, les spéciales pourraient être généralement plus larges. Ça ne fait que renforcer mon impatience, car j’aime rouler sur asphalte. Il n’y a que neuf spéciales, mais elles sont très longues et la météo pourrait influencer la course. Nos essais vont beaucoup nous apporter pour définir les réglages et travailler sur les pneumatiques. Je vais essayer de rouler à mon rythme et, si tout se passe bien, nous devrions encore être en position de nous battre pour monter sur le podium. »

Dixième en Allemagne pour sa première en WRC, Stéphane Lefebvre rêve d’un meilleur résultat en Corse mais voudra avant tout emmagasiner de l’expérience.

« Nous allons essayer de bien figurer pour le retour de cette épreuve mythique en mondial. L’objectif est de confirmer ce que nous avons montré en Allemagne et en Australie. Il faut augmenter la cadence et ne pas faire de bêtises. Je n’ai pas la sensation de partir de zéro, car j’ai déjà mes marques dans la voiture. Le parcours est pourtant trop différent de l’Allemagne et, a fortiori, de l’Australie. Au moins, je suis dans le rythme ! Le rallye va débuter dès notre séance d’essais. Il va falloir mettre le doigt sur les points à améliorer et rapidement progresser. Après être entré dans le top 10 en Allemagne, je voudrais me placer un peu plus haut dans le classement. Je sais que le rythme sera très élevé, alors c’est à moi de me mettre au diapason. Mon ambition reste néanmoins d’apprendre et de trouver mes marques pour être compétitif d’entrer si j’ai la chance de revenir l’an prochain.« 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    ostberg qui vise un top 5, on croirait entendre hirvonen, a croire que c’est son frere, a la reguliere, il va se faire fumer, si il finit 7, ce sera pas mal

  2. m dit :

    On dirait que c’est MATTON qui nettoie le camion, vu sa gestion du team c’est pas étonnant…