Cinq saisons de WRC, Sébastien Ogier et la Yaris en grands vainqueurs



Comme un certain Sébastien Ogier a pu le rappeler dimanche dernier en évoquant sa carrière, toutes les bonnes choses ont une fin et malheureusement ce Rally Monza a été marqué par la fin d’une génération de WRC, celle-là plus enivrante depuis la création de cette appellation en 1997.

Débordantes de puissance tout en étant rivées au sol, les WRC 2017 ont impressionné et enthousiasmé pendant cinq années, redonnant un coup de boost à une discipline qui en avait bien besoin, tant dans les habitacles, que sur le bord des routes et plus nouveau, derrière les écrans. Quatre constructeurs ont été impliqués sur cette période, même si l’engagement de Citroën aura été partiel avec un programme parti en fumée après trois années compliquées.

Au final, 58 épreuves ont été disputées avec ces missiles comme certains ont pu les décrire en cette fin de saison ! Pour faire le point sur cette ère, il est temps de regrouper quelques statistiques pour avoir une vision globale de cette génération de WRC.

Voiture avec le plus de victoires : Toyota Yaris WRC

Perfectible lors de ses premières apparitions, la Yaris WRC a peu à peu gagné en fiabilité, devenant même la référence sur ce point alors que sa principale rivale, la Hyundai i20 Coupé WRC, a toujours été touchée par des problèmes récurrents, parfois heureusement sans grande conséquence.

Grâce à cette fiabilité et des performances de haut niveau, la voiture japonaise a remporte près de la moitié des épreuves sur cette période 2017-2021 ! La saison 2021 aura été la plus convaincante pour la Yaris avec 9 victoires en 12 épreuves.

PositionVoitureSuccès
1Toyota Yaris WRC26
2Hyundai i20 Coupé WRC17
3Ford Fiesta RS WRC9
4Citroën C3 WRC 6

Pilote avec le plus de victoires : Sébastien Ogier

Maître dans l’art de gérer un championnat et d’accrocher de gros points sur la majorité des épreuves, Sébastien Ogier est aussi un véritable chasseur de victoires. Preuve en est, le Français est le pilote le plus victorieux de cette génération de WRC, avec en plus trois voitures différentes, un cas unique !

PositionPiloteSuccès
1Sébastien Ogier16
2Ott Tänak14
3Thierry Neuville13
4Elfyn Evans5
5Kris Meeke2
6Jari-Matti Latvala2
7Dani Sordo2
8Kalle Rovanperä2
9Esapekka Lappi1
10Sébastien Loeb1

Voiture la plus “rapide” : Toyota Yaris WRC

Plus victorieuse, plus fiable, la Yaris est également la voiture la plus rapide sur une spéciale, de peu devant la Hyundai ! Grâce au virevoltant Ott Tänak au début (voir ci-dessous), puis son duo magique Ogier/Evans, la Toyota a su garder l’avantage sur la Hyundai.

PositionVoitureScratchs
1Toyota Yaris WRC428
2Hyundai i20 Coupé WRC409
3Ford Fiesta RS WRC155
4Citroën C3 WRC 88

Pilote le plus “rapide” : Ott Tänak

Sans grande surprise finalement, le pilote estonien est bien le roi pour signer des temps incroyables et écraser la concurrence en seulement quelques kilomètres avec une aisance parfois déroutante. Cette année encore et malgré de nombreux déboires, le pilote Hyundai a été le plus performant dans ce domaine (49 scratchs), devant Thierry Neuville (45), Sébastien Ogier (41) et Elfyn Evans (37)…soit le même ordre que sur le cumul des cinq saisons.

PositionPiloteScratchs
1Ott Tänak234
2Thierry Neuville211
3Sébastien Ogier153
4Elfyn Evans97
5Jari-Matti Latvala70
6Dani Sordo60
7Kris Meeke45
8Esapekka Lappi43
9Andreas Mikkelsen41
10Kalle Rovanperä29
11Craig Breen21
12Hayden Paddon18
13Teemu Suninen14
14Sébastien Loeb10
15Mads Ostberg 8
16Takamoto Katsuta5
17Adrien Fourmaux
Stéphane Lefebvre
1




S’abonner
Notification pour
guest
52 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
RP14
RP14
2 jours il y a

Ce n’est pas 29 victoires pour la Yaris, mais 26.
Il y a eu 58 rallyes dans l’ère hybride, ce que l’on retrouve bien quand on fait le total des scores des pilotes (mais pas des autos).

Maillard roland
Maillard roland
3 jours il y a

indiscutablement, sur cette période, les chiffres nous confirment qu’il y a bien 3 pilotes dominants… (et 2 constructeurs).Pour 2022, avec Ogier “sortant” et Evans pour reformer un nouveau trio,(mais toujours sur 2 constructeurs) il est à souhaiter que la Puma soit très performante et fiable, voire plus que les 2 autres pour (enfin) nous offrir de l’inattendu en jouant, pourquoi pas, les 2 titres et ainsi modifier la hiérarchie décrite ci dessus installée depuis trop longtemps. en tout cas un grand bravo et merci à M-Sport, car sans eux, le podium final ne serait même pas complètement constitué… ps: félicitation… Lire la suite »