Dani Sordo pour le podium




La première journée du Rallye de Pologne a été marquée par l’abandon de Sébastien Loeb et Daniel Elena. L’équipage quintuple Champion du Monde reprendra la...

le cadre du SupeRally. L’essentiel des chances du Citroën Total World Rally Team repose sur les épaules de Dani Sordo et Marc Marti, qui occupent ce soir la troisième place générale.

Après la super spéciale disputée jeudi soir à proximité immédiate du parc d’assistance, le rallye débutait véritablement ce matin. Tracée à l’est de Mikolajki, entre les lacs Sniardwy et Niegocin, la boucle de trois spéciales était parcourue à deux reprises. Si le ciel était toujours menaçant à l’heure où les concurrents quittaient l’assistance, la pluie ne s’invitait pas lors de cette première journée de course.

Sans round d’observation, les candidats à la victoire s’affrontaient à coups de dixièmes de secondes sur des spéciales ultra-rapides. Dans Grabowka (ES2), Hirvonen signait le meilleur temps, mais Loeb s’emparait de la tête du rallye pour une demi-seconde. A l’arrivée de Planki (ES3), Hirvonen reprenait le dessus pour… trois petits dixièmes.
Malheureusement, le duel n’allait pas se poursuivre beaucoup plus loin. Dans Paprotki (ES4), Sébastien était contraint de s’arrêter sur le bord de la route : « Nous avons touché une souche qui était masquée par du sable et de la terre meuble. Elle était placée en pleine trajectoire, mais nous ne l’avions pas notée lors des reconnaissances. La suspension a cassé net et nous avons du nous arrêter. Il restait 30 kilomètres à parcourir dans cette spéciale et nous n’aurions jamais pu rallier l’arrivée. »

Sébastien et Daniel pourront tout de même reprendre la course demain, dans le cadre du SupeRally : « Il va falloir trouver la motivation alors que nous accusons maintenant 20 minutes de retard sur les leaders. Mais quelques points pour le Championnat du Monde des Constructeurs sont à notre portée et nous nous devons d’aller les chercher pour Citroën. »

Malgré un petit tout-droit dans l’ES4, Dani Sordo et Marc Marti occupaient une solide troisième place à l’issue de la première boucle. Les espoirs du Citroën Total World Rally Team reposaient dès lors sur l’équipage espagnol. « Dani se retrouve dans une situation délicate », soulignait Olivier Quesnel, Directeur de Citroën Racing. « Il va devoir assurer sa troisième position tout en maintenant un minimum de pression sur les deux Focus de tête. Nous avons besoin de points et il ne peut pas risquer sa place sur le podium. »

Remplissant leur contrat, Dani et Marc bouclaient la première étape en se maintenant en troisième position : « Cette journée n’a pas été facile. Les spéciales sont très rapides et il n’est pas évident de se livrer à fond après deux passages en reconnaissances. J’ai été assez prudent au deuxième passage, car la trajectoire était creusée et je voulais éviter une crevaison. A part dans l’ES7, nous avons été capables de rivaliser avec Latvala ; nous devrions donc être en mesure de poursuivre sur la même cadence demain. »

Communiqué citroen-wrc.com





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *