ES4- Scratch de Cuoq (Mont-Blanc 2013)




Alors que tous les favoris sont partis en slicks, les conditions se compliquent. La route est humide à certains endroits et c’est Jean-Marie Cuoq qui en profite pour signer le scratch.

/> FAITS MARQUANTS
Alors que tous les favoris sont partis en slicks, les conditions se compliquent. La route est humide à certains endroits et c’est Jean-Marie Cuoq qui en profite pour signer le scratch.

Grâce à ce premier meilleur temps, l’ardéchois revient à seulement 9s4 de Julien Maurin toujours leader alors qu’Eric Brunson est à 21s2.

Pas de changements à noter en S2000 avec Frédéric Comte qui mène toujours devant Ludovic Gal et Jérôme Chavanne.

Dans des conditions peu évidentes pour sa Porsche, Gilles Nantet mène toujours le GT+ mais sa cinquième place est menacée par Comte. Dans le groupe R, Cédric Robert passe en tête devant Franck Lions alors que le groupe N reste mené par Michaël Lobry.

En trophée Twingo R2, Yann Clairay domine toujours devant Nicolas Romiguiere à 15s et Jonathan Fra à 40s. Du côté de l’Opel Adam Cup, Yoann Bonato reste en tête mais Guillaume Sirot revient à 3s6 grâce à un nouveau scratch.

En 208 Rally Cup, le duel entre Consani et Lefebvre continue avec seulement 2s6 d’avance pour le second cité.

En Citroën Racing Trophy Junior, Jérémy Jamet continue de dominer devant le duo Masse/Oudot. Dans le championnat de France Junior, c’est Johan Notargiacomo qui mène toujours avec 20s d’avance sur Axel Garcia et 27s sur Florian Bernardi.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Julien Maurin: « Il pleuvait sur Samoëns. Les deux premiers kilomètres n’étaient pas évidents à parcourir. Puis c’est devenu sec d’un coup, ça n’a pas été facile de passer de l’un à l’autre et de mettre les pneus en température. »
2. Jean-Marie Cuoq : « J’étais arrêté dans la première partie de la spéciale, c’était mouillé. Ensuite, ça allait mieux sur le sec. »
3. Eric Brunson : « Avec la pluie dans la première partie, c’est compliqué de gérer les gommes dures. Ca s’est mieux passé ensuite sur le sec. »
4. Pierre Roché –: « J’ai eu du mal à me mettre dans le rythme avec le départ sur le mouillé. »
6. Lionel Baud : « J’ai fait un long tête à queue en freinant sur une partie humide, j’ai dû redémarrer la voiture. »
8. Laurent Carbonaro : « Je suis en slicks sous la pluie. Je suis encore plus arrêté que ce matin. »
10. Ludovic Gal : « On a mis les pneus durs. A Samoëns, c’était mouillé et vraiment compliqué. Après, on a de la buée. C’est vraiment dur, rien ne va depuis ce matin. »
11. Frédéric Comte : « C’est compliqué. Je ne prends pas de plaisir. Je ne prends pas de risque, il ne faut pas essayer d’en rajouter. »
12. Jérôme Chavanne : « J’étais en slicks et donc pas en confiance sous la pluie. »
15. Christian Crozet : « J’ai tapé une corde à l’arrière gauche. Je pensais avoir crevé mais apparemment non. »
16. Matthieu Margaillan : « Je n’ai pas pris de risqué. Je pense que c’est compliqué pour tout le monde. »

PROCHAINE SPECIALE : ES5-Samoens – Morzine (20,30 km) à partir de 17h30 (Vendredi 6 Septembre 2013)

Classement ES4/Classement après ES4 (provisoire)


Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *