C.Loriaux : “Je ne pouvais pas refuser ça”



Recruté par Hyundai Motorsport ces derniers jours, Christian Loriaux, ingénieur belge de renom en sport automobile, s’est exprimé pour évoquer cette nouvelle aventure et expliquer sa décision.

Sur les réseaux sociaux, le belge a confirmé qu’il souhaitait encore travailler avec M-Sport sur circuit alors qu’il sera engagé avec Hyundai en rallye. 

“Je suis chez M-Sport depuis 20 ans… et je compte toujours travailler avec M-Sport du côté de l’Endurance Racing, cependant concernant le Rallye, je travaille désormais pour Hyundai en tant qu’ingénieur consultant. M-Sport c’est avant tout Malcolm Wilson, que j’aime et que j’admire tant.”

Peu impliqué dans le développement et la création de la Ford Fiesta WRC actuelle, le belge s’était tourné vers l’Endurance avec une Bentley GT3 conçue dans les ateliers de M-Sport.

“Cela fait maintenant 20 ans que nous travaillons ensemble de manière soudée , sans jamais avoir signé un contrat, juste une poignée de mains, et aucun problème majeur. Je ne pense pas que beaucoup de gens puissent vivre ça dans la vie. M-Sport est une fabuleuse équipe de personnes et d’amis. Après 20 ans là-bas, c’est véritablement comme une famille pour moi. Au cours des 7 dernières années, j’ai relevé le défi Bentley GT3. C ‘ est quelque chose que j’ai vraiment apprécié, nous avons créé une petite équipe de gars, conçu notre première voiture de course, tous seuls, l’avons développée, appris la course, les arrêts aux stands, la stratégie, etc… et nous avons eu beaucoup de résultats, ce dont je suis très fier. J’ai vraiment adoré. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et l’histoire de Bentley GT3 se termine.”

La tentation de revenir en WRC était forte et l’offre proposée par Hyundai et Andrea Adamo était irrefusable.

“En même temps, le WRC commençait à me manquer car cela a été une grande partie de ma vie et cela reste pour moi la discipline la plus excitante en sport automobile.

En 2020, j’ai continué à développer quelques idées pour Bentley et j’ai beaucoup travaillé avec Chris Williams sur la Ford WRC 2022. Cependant, je n’étais plus responsable du programme et je n’étais pas impliqué dans tout et j’avais besoin d’un défi plus important que ça.

Quand est arrivé l’offre de Hyundai pour revenir avec un poste où je pouvais diriger un programme WRC complet, c’était l’occasion rêvée. Un nouveau défi, avec un grand constructeur, impliqué, gros budget, top pilotes… Je ne pouvais pas refuser ça.

C  était très dur et triste pour moi de quitter Ford et M-Sport WRC mais j’avais besoin de diriger mon propre programme. Même si la Ford WRC 2022 aura encore beaucoup de mon ADN, ce n’était pas mon projet. Chez Hyundai, j’ai rejoint Andrea Adamo. Avec Andrea, nous avons eu de très bonnes relations dès que nous avons commencé à discuter ensemble et je pense que nous nous entendons très bien et nous comprenons mutuellement.

Chez Hyundai, j’ai découvert une très belle équipe de jeunes ingénieurs talentueux, tous très motivés à gagner, alors voyons ce que nous pouvons faire.

A côté de ça, je suis toujours en train de diriger le programme Bentley pour Pike’s Peak. Nous avons développé une bonne voiture pour relever le défi et j’ai hâte de voir comment ça se passe.”




S’abonner
Notifier de
guest
19 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fab
Fab
1 mois il y a

Le Loriaux se pare d’or au printemps. Verdira t-il comme sa femelle à l’automne, tel un mauvais présage pour Hyundai?

Clin d’oeil à jmb qui a lancé l’idée ornithologique.

Alex Térieur
Alex Térieur
1 mois il y a

Eh Mr Julien, quelle surprise de voir ma traduction du tweet en anglais de Loriaux reprise mot pour moi ici… Vous avez fait ma journée lol