Lemaitre au mérite (Saint Lô)



Leader avant le dernier chrono, Marc Amourette est alors sorti de la route et la victoire revient à Eddie Lemaitre, adversaire sérieux du pilote Peugeot depuis le départ.

Engagé au volant de cette Fabia R5 depuis le début de saison, Lemaitre n’avait plus gagné en Coupe de France depuis 2007 et des succès en Renault 19 16S. Derrière Lemaitre vainqueur, Stéphane Gardan est un magnifique deuxième au volant de sa Peugeot 106 et remporte du même coup la victoire dans le groupe F2000 face à Brion, Surin et Martin, les quatre hommes étant regroupés en seulement douze secondes !

Pour son retour, Romain Martel termine cette épreuve au sixième rang, suivi du vainqueur du groupe A, Guillaume Hemery. Quatorzième au scratch, Julien Girard s’impose dans le groupe N.

ES1-ES2 :60 concurrents ont pris le départ de cette épreuve qui fête sa première édition. Grand favori au départ, Marc Amourette signe les deux scratchs de cette première boucle mais Eddie Lemaitre ne pointe qu’à trois secondes ! Derrière les intouchables R5 de tête Stéphane Gardan est un superbe troisième au scratch, menant de main de maître le groupe F2000 devant Romain Brion.

Pour son retour, Romain Martel occupe le cinquième rang et domine logiquement la classe R3. Au huitième rang scratch, Ludovic Leclerc est un large leader dans le groupe N.

Dimanche 27 Mai 2018 – Saint Lô Agglo (Régional)

Scratchs : Amourette (3) – Surin (1)
Leaders : ES1-ES3 : Amourette / ES4 (Fin) : Lemaitre

Classement Final (provisoire)

Pos.PiloteVoitureClasseChrono
1LemaitreSkoda FabiaR523:20.4
2GardanPeugeot 106 F21324:09.8
3BrionRenault ClioF21424:17.1
4SurinPeugeot 306 S16F21424:22.7
5MartinRenault Clio RS F21424:23.4
6MartelCitroën DS3 R3 MaxR324:52.1
7HemeryCitroën Saxo VTS A6 25:25.9
8DelamareRenault Clio RSF21425:29.9
9VindardRenault MéganeF21425:35.9
10BigotPeugeot 206F21325:41.0

Classement complet





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


  1. Pascal dit :

    Quel bonheur de revoir Romain Martel .