Breen arrache la victoire (Sanremo)



Dans l’ultime chrono de 34 km, Craig Breen fait une belle différence et arrache la victoire face à Simone Campedelli pour seulement quatre secondes.

Evoluant toujours à faible distance du pilote italien depuis ce matin, l’irlandais remporte ainsi un succès de prestige à l’issue d’une superbe dernière spéciale. Deuxième, Campedelli devance Giandomenico Basso sur le podium. Quatrième et cinquième à l’arrivée, Rossetti et Crugnola limitent les dégâts en vue du championnat.

Sixième à l’arrivée, Jean-Baptiste Franceschi a engrangé les kilomètres pour finir à moins d’une seconde au kilomètre et un joli cinquième temps dans l’ultime chrono.

Au classement du championnat italien, Basso conserve la tête (25 points), suivi de Campedelli (24), Breen (23) et Rossetti (18).

ES7-ES9 : Après un mauvais départ de boucle dans l’ES7, Simone Campedelli s’est bien repris ensuite, signant même un scratch pour lui permettre de se présenter au départ du dernier chrono avec 11s de marge sur Craig Breen.  Et cette avance ne sera pas de trop avec un gros morceau de 34,45 km à disputer pour terminer ce Sanremo. Au troisième rang, Giandomenico Basso est un peu esseulé entre Breen et Rossetti, alors que Crugnola est désormais hors-jeu pour le podium scratch. Sixième, Jean-Baptiste Franceschi continue sa progression en évoluant parfois à moins d’une seconde au kilomètre des meilleurs.

ES5-ES6 : Sur les 45 kilomètres de cette matinée, Simone Campedelli a confirmé sa supériorité sur ce début de Sanremo. A mi-rallye, il dispose de plus de vingt secondes d’avance sur Breen et près de trente sur Basso.

Derrière ce joli trio, Luca Rossetti tente de s’accrocher et conserve ses rêves de victoire, tout comme Andrea Crugnola plus en forme que la veille avec notamment un 2e temps dans l’ES6. 

Evoluant en moyenne à 1,5s/km des meilleurs ce matin, Jean-Baptiste Franceschi est remonté au sixième rang, profitant notamment de l’abandon de Stefano Albertini, quatrième au départ ce matin.


Scratchs : Campedelli (5) – Breen (3) – Basso (1) – Crugnola (1)
Leaders : ES1 : Basso / ES2 : Breen / ES3-ES9 : Campedelli / ES10 (FIN) : Breen

Classement Final

Pos.PiloteVoitureChrono
1BreenSkoda Fabia R51:40:42.3
2CampedelliFord Fiesta R5+4.3
3BassoSkoda Fabia R5+32.9
4RossettiCitroën C3 R5+1:00.0
5CrugnolaVW Polo R5+1:17.9
6FranceschiSkoda Fabia R5+2:53.1
7MicheliniSkoda Fabia R5+4:07.4

Jour 1

A l’issue de cette courte première journée, Simone Campedelli domine pour une petite marge face à Craig Breen et Giandomenico Basso.

Les trois hommes auront chacun signé au moins un scratch, Campedelli remportant même les deux derniers du jour. Derrière ce trio, Stefano Albertini pointe à 18s, devançant un décevant Luca Rossetti à bord de sa C3 R5. Brillant lors de la première manche du championnat, Andrea Crugnola est à la peine en ce début d’épreuve.

Huitième au scratch, Jean-Baptiste Franceschi a alterné le bon (1s/km dans l’ES2) et le moins brillant (2s/km dans l’ES1 et l’ES4).

A noter que la journée a été délicate aujourd’hui avec une alternance de pluie et de soleil, imposant aux pilotes des choix de pneus difficiles.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Moi dit :

    Il était content, souriant, mais sans plus et loin d’être en larmes…

    • Sylvain dit :

      J’imagine que tous les médias italiens mentent sciemment à propos de ses larmes après l’arrivée à la fin de la dernière ES dimanche. 🙂

  2. masse06 dit :

    Breen mérite cette victoire pas meilleur qu’en WRC bon tout court

    • olive dit :

      oui je pense que BREEN est un super pilote bon tout cour,au mauvais moment au mauvais endroit!!!!!j’espere pour lui qu’une equipe,M-SPORT lui fasse confiance!!

  3. Olivier Pellegrin dit :

    Breen et meilleur en R5 quand wrc

  4. natlin dit :

    bravo a breen, les italien chez eux c’est pas du gateau
    bravo a franceschi 6ieme, c’est beau

  5. Kivala dit :

    Chapeau Breen, battre les Italiens chez eux sur l’asphalte c’est pas une formalité ! Et belle capacité d’adaptation à la Skoda, il n’aura pas attendu longtemps pour gagner à son volant…

  6. Sylvain dit :

    Belle victoire de Breen, les commentateurs parlent de prestation « stratosphérique », il paraît qu’il était en larme à l’arrivée…

  7. Buz dit :

    Jolie perf de Franceschi. 6ème avant la dernière et derrière les 5 ténors, il ne peut pas faire mieux. 12 secondes d’avance sur Michelini avant les 34 bornes de la dernière, ca devrait le faire.

    • roland59 dit :

      salut Buz,
      c’est ok… il a fait une très bonne longue et Michelini ne l’a pas vraiment faite…
      en revanche, Breen fait fort… 🙂

      • Buz dit :

        Oui Roland, Breen a fait fort. A mon avis si Citroën veut changer sa politique et viser le titre constructeur, il est le pilote tout trouvé. Il connaît l auto, la structure, les épreuves !!!! Il y a plus qu’à Monsieur Budar.

      • Denis dit :

        Bonjour roland59,
        Oui Breen reste un bon pilote mais, « démoli » par le désastreux management sous Matton, alors qu’il fût le plus solide pilote des Rouges.
        A revoir !?…

        • roland59 dit :

          Bonsoir Denis,
          oui, ce serait bien de le revoir en WRC et je lui souhaite d’être à nouveau approché par l’un ou l’autre team d’autant que des situations pourraient l’aider… celles des Latvala, Meeke, Mikkelsen, Loeb, pour les séniors expérimentés.. mais aussi des Suninen, Rovanperä s’agissant des espoirs…
          en tout cas, j’ai le sentiment que son horizon ne me paraît pas fermé.

  8. olive dit :

    on en parle pas mais super ce que fait BREEN!!!!!!

    • roland59 dit :

      oui, il travaille bien.. car être devant Basso à iso matos, il faut déjà le faire.

    • Sylvain dit :

      Un autre truc intéressant de ce championnat italien, c’est l’investissement des « marques »…

      Sur plusieurs ES il y a 4 marques pour les 4 premières positions au scratch, ça a un côté sympa.

      Par contre, le rallye n’est pas forcément figé, il peut encore pleuvoir (les prévisions c’est orage)… une coulée d’eau, une figure… un tête à queue et une dizaine de sec peuvent s’envoler (c’est ce qui s’est passé quand Breen est revenu sur Campedelli); voire pire… un des mecs est sorti du top 5 sur crevaison.

  9. roland59 dit :

    à cette heure, Campedelli a bien réagit et tient la corde, derrière les Breen/Basso sont toujours sur la boite.
    Quant à Franceschi, il n’est pas encore à l’abri… Michelini est tout près derrière
    et reste la plus longue… 34 bornes… alors vraiment, ce n’est pas fait.

  10. Sylvain dit :

    Oui, le jour 1 se finissait… de nuit et Campedelli a bien confirmé (son écart devient important et surtout il continue à signer les meilleurs temps), sans erreur de sa part, cela sera dur de revenir.

    Franceschi vs Michelini, c’est 1 dixième d’écart, mais à plus de 2 mn du premier.

    Comme le dit Roland les ES de nuit ont confirmé la hiérarchie vu de jour (sauf pour Crugnola qui a lâché 20 sec sur une ES de 14 km de jour et c’est là où il s’est joué sa course).

  11. chrispatagonie3 dit :

    Et Andreucci, qu’est ce qu’il devient ?

    • Sylvain dit :

      A la retraite, il va surement faire le championnat d’Italie de rallye sur terre avec sa Peugeot 208

      Mais il faut bien voir que PSA a misé sur la C3, en fait la C3 Citroën Italia est préparé par la même structure qui avait fait la 208 championne d’Italie de Andreucci.

      Si Andreucci confirme sa participation au Championnat d’Italie terre, il sera donc au Rallye de Sardaigne qui est manche des 2 championnats italiens (rallye tout court et terre); ça va faire un très gros plateau en R5, les animateurs du mondial + les animateurs DES championnats italiens, dont Breen.

  12. roland59 dit :

    pas de grosse modif suite à la longue hormis la disparition d’Albertini…
    à signaler un bon retour de Franceschi sur Michelini et un réveil d’Habaj…

  13. roland59 dit :

    oui, Campedelli confirme son tout bon Ciocco en se positionnant devant… les Breen/Basso… bravo.
    Albertini fait aussi bien en devançant les Rossetti/Crugnola… bravo également.
    et franceschi bagarre avec Michelini… c’est bien aussi.
    les conditions sont difficiles et arrive une longue… on peut avoir de gros écarts et des surprises…
    chui au chaud, à l’heure qu’il est, je vais peut-être bien l’attendre…