Encore une Marseillaise ?




Huitième manche du championnat du monde des rallyes, la Finlande et ses spéciales toutes plus bosselées les unes que les autres, se présente cette semaine face aux cadors de la discipline. Direction Jyväskylä pour un rallye qui s’annonce probablement comme le plus ouvert de la saison tant les pilotes tutoieront les limites, lors des 26 spéciales programmées qui les séparent encore de l’arrivée.

Au programme donc de cette édition, quatre journées de courses qui permettront sans aucun doute aux pilotes d’en découdre à coup de dixième de seconde.

id="more-41964">

Véritable chasse gardée des pilotes finlandais tant les statistiques parlent en leur faveur, la manche finnoise a vu, depuis son apparition au calendrier du championnat du monde en 1973 (mise en place du championnat du monde cette même année, sachant que le rallye de Finlande existe lui depuis 1951) seulement six pilotes étrangers triompher à Jyväskylä (ville hôte du rallye depuis sa création). Cocorico !!! Puisqu’à elle seule, la France compte parmi ses six extraterrestres (tant la performance semble inaccessible) trois représentants dans ses rangs (Didier Auriol vainqueur en 1992, Sébastien Loeb qui compte trois succès et Sébastien Ogier actuel tenant du titre). Continuons avec les louanges vouées aux pilotes de l’hexagone puisqu’on ne dénombre pas moins de quatre succès tricolores lors des six dernières éditions ! Alors est-il bien légitime d’envisager une nouvelle Marseillaise accompagnante le podium de dimanche ?

Stars finlandaises, une espèce en voie d’extinction ? Ou sont passés les Grönholm, Mäkinen, Alen et autres Kankkunen véritables « prophètes » en leur pays ?

Certes toujours très rapides sur les spéciales finlandaises, Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala n’en restent pas moins, depuis leur unique victoire respective en 2009 et 2010, en manque cruel d’efficacité. Toujours à la limite, voir même souvent au-delà, on a vu ces dernières années, ces pilotes commettrent quelques fautes parfois même minimes mais largement suffisantes pour perdre toute opportunité de s’imposer. Un trop plein de pression ? Certains pilotes finlandais admettront sans détour qu’une victoire aux 1000 Lacs représente à elle seule un véritable aboutissement dans une carrière de pilote de rallye. Des motifs d’espoir ?

Il y en a et même plusieurs. Mikko Hirvonen de retour chez Ford où il a toujours semblé être en confiance et capable du meilleur. Espérons pour lui que les modifications apportées à la Fiesta (M-Sport arrive en Finlande avec une Fiesta à la face avant totalement revue et corrigée) n’altèrent en rien les performances. Jari-Matti Latvala quand à lui, semble être plus en osmose avec son auto. Rappelons que l’année passée, le pilote finlandais avait été victime d’une rencontre infructueuse avec une pierre qui l’avait contraint à effectuer plusieurs spéciales avec une auto lourdement endommagée.

Quoiqu’il en soit, avec des pilotes finlandais affûtés, un Sébastien Ogier au sommet de son art et des pilotes outsiders tels que Mads Ostberg, Andreas Mikkelsen ou encore Thierry Neuville, ce rallye de Finlande laisse augurer que de bons présages ! De bonne augure pour tous les spectateurs toujours plus nombreux au bord des spéciales d’année en année, un véritable pèlerinage obligatoire pour tout fan qui se respecte ! More than a rally …

Chronique par Arnaud Guygrand 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *