ES3- Trojani prend l’avantage (TDC)




Devancé par Jean-Mathieu Leandri dans la première spéciale de ce Tour de Corse, Pascal Trojani signe largement le scratch dans ce chrono et passe en tête du général face à son rival corse pour douze secondes.

largement le scratch dans ce chrono et passe en tête du général face à son rival corse pour douze secondes.

En troisième position, on retrouve Yohan Rossel à la fois engagé en championnat du monde et en championnat de France. Sur sa DS3 R3 Max, le pilote de l’équipe de France FFSA ne pointe qu’à 20s du leader.

Quatrième, Pierre Campana effectue un joli retour en devançant notamment Frédéric Raynal et sa Fiesta R5. Sixième, Raphaël Astier réalise des prouesses sur sa BMW Z3 M sur ce terrain si difficile et mène le groupe GT.

Toujours dans le top 10, Eric Gonnet n’est pas menacé dans le groupe R et devance Benoît Vaillant leader du trophée Clio R3T France.

Candidat au podium du trophée Michelin, Romain Martel a perdu de longues minutes sur une crevaison.

REACTIONS DES PILOTES

Pascal Trojani (Team 2B Yacco, Citroën C4 WRC) : « Je n’avais jamais rencontré de telles conditions depuis que je fais du rallye. Dans l’ES3, c’était de la survie à chaque virage car il y avait beaucoup de boue et je n’ai pas pu prendre un seul virage à fond. Au moins, ça me fait de l’expérience. J’aurais souhaité m’étalonner face aux pilotes du mondial mais j’ai trop d’appréhension en abordant ce type de spéciale. Demain, je pense que ce sera encore plus compliqué. »

Jean-Mathieu Léandri (Saintéloc Junior Team, Peugeot 208T16) : « C’était l’enfer ! Je ne pensais pas sortir de l’ES3 et dans la première, c’était déjà compliqué. Cet après-midi, il n’y avait pas un virage sans boue, excepté dans les deux derniers kilomètres. Je suis derrière Pascal Trojani qui roule en WRC et je suis en tête du Trophée Michelin, donc tout va bien ! Le but est d’être à l’arrivée dimanche à Ajaccio. »

Yohan Rossel (Citroën DS3 R3) : « Ce soir, le bilan est plus que positif ! Nous n’avons pas crevé car je n’ai pris aucun risque. J’ai fait attention car j’ai trop de mauvais souvenirs du Monte-Carlo donc j’ai calmé le jeu sur cette première étape.»

Classement après ES3

  1. Trojani/Vesperini (Citroën C4 WRC) en 51mn57s2
  2. Léandri/Gorguilo (Peugeot 208T16) à 12s4
  3. Rossel/Fulcrand (Citroën DS3 R3) à 20s5
  4. Campana/Savignoni (Citroën DS3 R3) à 49s6
  5. Raynal/Drevet (Ford Fiesta R5) à 1mn02s8
  6. Astier/Groulier (BMW Z3 M) à 2mn03s6
  7. Gonnet/Mathon (Subaru Impreza STI) à 3mn27s8
  8. Dalmasso/Renchet (Citroën DS3 R3) à 3mn56s7
  9. Vaillant/Mondon (Renault Clio R3T) à 4mn42s4
  10. Benne/Galinier (Citroën DS3 R3) à 4mn42s6




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *