Latvala 10 ans après



10 après sa première victoire en WRC qui le place encore et toujours au premier rang du vainqueur le plus jeune (22 ans, 10 mois, 7 jours), Jari-Matti Latvala arrive en Suède avec la volonté de faire tout aussi bien que l’an passé.

« La Suède est un de mes rallyes favoris, et c’est aussi là que j’ai remporté ma toute première victoire, il y a 10 ans. »

Vainqueur à quatre reprises de l’épreuve suédoise au volant de quatre voitures différentes (Focus WRC en 2008, Fiesta WRC en 2012, Polo R WRC en 2014, et Yaris WRC en 2017), le finlandais sait qu’il aura une nouvelle carte à jouer ce weekend sur le seul terrain où il a su s’imposer en 2017.

« Si l’on compare à l’année dernière, je pense que nous avons une meilleure voiture. Nous nous sommes concentrés à l’améliorer dans les parties lentes et beaucoup plus techniques pendant nos tests, et nous avons fait un pas en avant dans cette zone de travail. »

Même si la Yaris montre désormais des signes d’améliorations et d’excellentes aptitudes sur les terrains scandinaves, le pilote de 32 ans a bien conscience que le niveau général actuel du WRC a augmenté et qu’il faudra être solide face à la concurrence toute aussi affûtée.

« Cela dit, la compétition est encore plus forte cette année, rien qu’au sein de notre propre équipe. Ce sera un véritable défi dans de bonnes conditions hivernales qui vont aussi m’aider à élever mon propre niveau. Je suis convaincu que nous pouvons nous battre une fois de plus pour la victoire. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Émulation.
    Voilà le mot qui me vient à l’esprit pour symboliser la lutte interne dans la maison Toyota.
    Qui devrait encore être significative ce week-end.
    Bon rallye à lui.

  2. Bouchon dit :

    Latvala a la voiture pour être la ou on l attend. Après un plantage dans un mur de neige est vite arrivé pour lui comme pour les autres. Mais latvala reste Latvala et tout peut arriver. Il l’a d’ailleurs dit à l arrivée de la power stage au monte carlo.
    Si la météo est froide et qu’il y ait de la neige on aura un joli rallye et c’est ça le plus important

  3. Sylvain dit :

    Latvala a une position sur la route qui commence à être intéressante, vu ses capacités sur la neige, clairement il doit jouer la « gagne »! Après il faut voir concrètement si c’est possible, mais si un mec comme Latvala devait se contenter de jouer placé en Suède, il ferait quoi en Corse?

    La prudence éventuelle, c’est pour Ogier et Tanäk dans une moindre mesure, mais qui est dans la position d’avoir un avantage le premier jour doit jouer sa carte à fond, mais bon avec Jean-Marie « à fond » c’est pas là où est le problème…

    Je n’imagine pas un pilote pouvant « calculer » avant le départ en Suède, c’est LE rallye où ça se joue à rien, si tu ne donnes pas tout, t’es derrière à 100%, surtout que ce « rien » cela peut donner 2 ou 3 positions sur la route le samedi, c’est trop important d’être tout de suite devant.

    Le vendredi soir, on peut avoir non seulement les 2 ou 3 premiers très proche les uns des autres, mais aussi les 4,5, 6, 7… sauf que si t’es 6 ou 7 c’est mort pour la victoire finale, le désavantage par rapport au 1er est trop grand, pas en secondes, mais en ordre de passage et en potentiel le samedi.

    Je ne crois pas que ce soit un rallye où il est judicieux de partir calmement, après si t’es dans la poudreuse et que t’avance pas, ben oui, se sortir serait privé de sens, mais Latvala est troisième sur la piste, il doit rouler pour la gagne!

  4. roland59 dit :

    dans la forme actuelle du WRC et au regard du niveau général de la concurrence qui vient de partout, mieux vaut d’abord se battre pour les points… après si la victoire est jouable… prendre une décision/faire un choix… 🙂
    n’est ce pas déjà ce qui a été fait au MC… ??… si… et c’est podium à l’arrivée.

    • Stunk dit :

      Oui et non car chaque equipe dispose de 2 pilotes de pointe pour gagner et 2 pour le titre constructeur un pilote ne doit pas se permettre de prendre que des points si non il risque de se faire distancer

      • roland59 dit :

        pourtant ce fut la clé majeur d’Ogier en 2017 souvent « un peu distancé » mais toujours dans les points…et en y ajoutant une bonne dose en PW… on connait le résultat…
        l’attitude de Tänak au MC montre que lui aussi adopte la méthode… et à mon avis, Ogier et Tänak ne resteront pas les seuls à y penser avant de vouloir tenter plus pour la victoire….
        d’autant qu’il y a aussi le titre constructeur qu’il faut/vont jouer… enfin je pense..
        alors, j’imagine bien Toy et surtout Hyundai en stratégie constructeur pendant encore quelques manches… eux (Hyundai) qui ont dû, la saison dernière, courir après les points pour essayer de revenir sur M-Sport sans jamais y parvenir.
        et vu le loupé au MC, à mon avis, Nandan a/va serré(r) un peu les boulons…

  5. Jean francois dit :

    Un podium serait très bon.

  6. Ghjlc dit :

    pour faire la balayeuse comme tu dis,il faut être devant donc réfléchi avant d’écrire t’a com?
    cela n’enlève pas ça classe il fait parti des pilotes très rapide.

    • anonymous dit :

      bien répondu ! les gens c’est une manie de tjr remettre sur Ogier !!un frustré de plus !!! qu’il ne s’inquiète pas ! TN ne gagnera pas ici ! je vois mikkelsen ou tanak ! j’espère quand mm les frenchy mais il faut être réaliste ! sait on jms … go suede 😉 un sacré rallye qui promets 😉

  7. Le vieux qui sait dit :

    Le genre de pilote attachant, « ca passe ou ça casse » comme on dirait…

    Malheureusement ce n’est plus possible de gagner une championnat comme ça… dans les années 90 il aurait fait un carnage.

    • Buz dit :

      Même dans les années 90 il aurait pas fait mieux. Il y a qu’a voir le cas de Mc Rae ( sans parler de celui de Schwarz ). De nombreux scratchs, de belles victoires, mais un seul titre. Lui aussi c’était du genre ca passe ou ca casse ( et ca a bien souvent cassé ). De tout temps il ne suffit pas d’aller vite mais il faut aussi aller au bout en faisant le moins de fautes possibles. Mais c’est vrai que c’est un pilote attachant, et qui a le sens du spectacle. La relève me semble assuré ( coté spectacle, pas coté sourire ) avec Suninen.

  8. Rotax max dit :

    Et qui ne fait pas la pleureuse balayeuse comme un certain….

    • OGIER NUMBER ONE dit :

      Pour faire la balayeuse Faut Etre N°1 !!!
      Et le Numéro 1 y’en a qu’un! OGIER
      Ah là il aime pas!!! si si ça se sent d’ici!!! Ooooh il aime pas le Monsieur!
      Pouuhhh il est énervé

    • riri73 dit :

      Sauf quand JML est leader du championnat et qu’il doit à son tour ouvrir la route. C’est arrivé 2 fois (au Mexique , la dernière fois c’était l’an dernier). Il fait alors remarquer que c’est handicapant d’ouvrir et il a bien raison de le faire puisque c’est souvent vrai.

    • Stunk dit :

      La pleureuse il retournera a partir du mexique pour info.

  9. makkarinen dit :

    10 ans déjà que je découvrais ce garçon au volant d’une focus wrc au tour de corse , son pilotage prévoyais le futur Grönholm d’après la rumeur rallystique . Je trouve ce pilote attachant , réservé , souriant aux interviews…. le gendre idéal lol !!!

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com