Le Baldomérien aura tout tenté…en vain



Bien décidés à aller jusqu’au bout pour maintenir leur épreuve, les organisateurs du rallye Baldomérien n’ont finalement pas eu le choix de renoncer à ce rallye programmé début mars.

Ce matin, l’ASA du Forez a annoncé la mauvaise nouvelle sur son site officiel. Ce rallye régional n’étant pas considéré comme une épreuve professionnelle, à l’image d’une manche de championnat de France comme le Touquet dans un mois, l’épreuve forézienne n’avait que très peu de chance de réussir.

“Amies et Amis sportifs.

Malgré le fait que les Services de l’Etat reconnaissaient les valeurs de nos propositions et notre argumentaire, ils nous ont fait savoir jeudi en fin d’après-midi qu’ils considéraient le Rallye Baldomerien comme n’entrant pas dans le cadre des épreuves de sport automobile actuellement autorisées. (Seul le sport professionnel et de haut niveau fait exception).

C’est donc avec le plus grand regret que nous sommes obligés de suivre l’avis de la Préfecture de la Loire et de renoncer à organiser notre épreuve.

On parle régulièrement de glorieuse incertitude du sport, mais dans le cas présent l’incertitude qui pèse sur tous les organisateurs de manifestations est parfaitement destructrice. Les autorités en charge du sport en particulier, mais aussi de l’événementiel au sens large doivent le comprendre et y remédier.

Un grand merci à tous les maires qui nous ont fait confiance, aux membres du comité directeur et à tous les sociétaires de l’ASA qui se sont impliqués jusqu’au dernier moment, aux équipages qui souhaitaient débuter leur saison à Saint Galmier (Marie, notre secrétaire prendra contact avec eux pour les modalités de remboursement des engagements).

Nous sommes très déçus bien sûr, mais cette déception n’a d’égale que notre motivation à organiser le Forez 2021, le Montbrisonnais 2021 et… le Baldomerien 2022, bien sûr.
À très vite.

L’ASA du Forez”




S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chris
13 jours il y a

Il suffirait donc de la présence d’un seul pilote pro pour que tous les autres amateurs puissent rouler (sans public) ? Mais combien de pilotes vraiment pros en championnat ? Bonato via Citroen uniquement ? Comment le détermine t’on ? Qui le fait ? Un mec qui est en autoentreprise et qui paye les frais du rallye avec un éventuel petit bénéfice n’est pas à mon sens un pilote pro.
Avis ?

Cousto
Cousto
13 jours il y a

Alors si on écoute l’état ya que les professionnels engagé par un constructeur qui on le droit de rouler y seront pas nombreux au Touquet