Neuville : « Absolument pas le week-end que nous recherchions »



En Sardaigne, Thierry Neuville avait tout pour bien faire par rapport à ses rivaux pour le titre. Tenant du titre, double vainqueur sur cette épreuve et troisième sur la route, le pilote belge n’a pourtant jamais réussi à se mettre dans le rythme ce week-end.

Après un vendredi gâché par des mauvais choix de pneus et des erreurs, dont une liée directement à son copilote, le belge n’a pas réussi à relever la tête malgré une position sur la route acceptable. L’histoire aurait pu être bien pire pour le belge après avoir endommagé son radiateur lors d’une touchette mais les deux hommes ont parfaitement colmaté la brèche.

Ce dimanche n’a pas été plus glorieux pour une prestation finalement très décevante et incompréhensible. Samedi, Thierry Neuville a d’ailleurs évoqué cette incompréhension à plusieurs reprises, cherchant des explications à cette contre-performance.

C’est un « week-end sans » pour le vice-champion du monde, son premier de la saison 2019 (dans le sens, ne jamais avoir de rythme).

« Ce n’est absolument pas le week-end que nous recherchions. Nous n’avons pas participé au combat, il fallait donc limiter la casse. C’est une combinaison de choix de pneus incorrects et d’autres problèmes vendredi qui nous a mis en retrait dès le départ et nous n’avons pas pu jouer de rôle ensuite. Nous devons nous en tenir à «un de ces week-ends» et chercher à nous regrouper et à nous battre en Finlande. »

Dans la Power Stage toutefois, celle qu’il l’avait couronné il y a douze mois, le belge a trouvé les ressources pour arracher trois points précieux dans la course au titre pilotes.

« Nous avons attaqué aussi fort que nous pouvions dans la Power Stage mais nous ne pouvions plus rien faire. Félicitations à Dani. Nous travaillons ensemble depuis six ans chez Hyundai et je suis vraiment ravi de le voir remporter pour la première fois avec Carlos. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. walter dit :

    De retour du Mans, c’est quand même la plus grande et le plus belle course du monde, tous sports méca !!!!!
    La toupie belge devait gagner d’après ce qu’il disait…
    Oui mais la balayeuse Alsacienne était occupée ailleurs !
    Content en tout cas pour Dani, j’aurais aimé y être pour le féliciter de vive voix mais on peut pas être partout.
    Il y aura d’autres occasions.

  2. rh74 dit :

    Petit flop pour l’equipage belge sans être une catastrophe non plus. Ce qui est étonnant c’est qu’il était incroyablement rapide l’an dernier et à aucun moment j’ai eu l’impression qu’il a pu approcher ce rythme qui l’avait fait gagner en 2018. Mention spéciale pour l’intervention sur le radiateur et le gros temps qu’il fait sur l’ES annulée… j’adore quand les pilotes rafistolent eux même leur voiture.

  3. Sylvain dit :

    Difficile de dire qui fait la bonne ou la mauvaise opération du week-end!

    Neuville avec son radiateur percé, Tänak avec sa Yaris à l’agonie, Ogier avec ses erreurs à répétition. Les adversaires pouvaient en profiter et de façon très nette!

    Quelque part il y avait là toutes les conditions pour donner au championnat une toute autre tournure, et puis non cela a été un tour pour rien ou presque.

    • roland59 dit :

      pour ce qui est du WRC 1 et du trio, je pense qu’il est difficile de dire que Tänak fait la bonne opération… 🙂
      derrière eux et dans les autres catégories, il y a largement de quoi dire…

      • Sylvain dit :

        Tänak, comme Neuville pouvait s’arrêter de façon définitive et prendre zéro…

        Tänak, imagine direction assistée, tout droit, pierre, arrêt buffet.

        Neuville, radiateur, pas bonne réparation, chaleur, voiture qui morfle, arrêt.

        Mais bon, sa DA lâche uniquement 7 km plus tard et il part avec plus 15/20 points de la Sardaigne, le moral à bloc, la gestion plus facile de la saison, etc.

        Quelque part, psychologiquement, qui est le mieux, là?

        Qui sait… Täk est-il heureux d’être le plus rapide ou flippe-t-il de voir réduit à néant ses courses?

  4. pli74 dit :

    bonjour,
    Suite à ses soucis pour faire démarrer sa voiture après la PS, et de peur de ne plus être dans les temps pour rejoindre le parc d’assistance à l’heure de pointage, TN s’est fait prendre au radar à 139km/h Résultat : 1225€ d’amende.
    et heureusement que les commissaires l’ont aidé pour relancer son moteur, sinon, adieu la 6eme place

  5. pekadi dit :

    L’erreur de Nicolas est le tournant de son rallye. Les partiels de Tula2 (15″ de perdues) montrent qu’il revenait bien sur Tanak (3e de l’étape). Confirmation dans Castelsardo où il lui reprend 5″. Vraiment dommage d’avoir dû interrompre à ce moment-là.
    Après, le tout droit dans Tergu (encore 15″, sans compter le 1/2 tête à queue), c’est sans de la déconcentration consécutive à ces 2 étapes. Thierry qui râle, qui n’est pas encore à 100 % en reset.
    Sans ça, et ça tient à peu de chose, il pouvait terminer la 1e journée en 4e position au lieu de 7e. Et ça changeait pas mal de choses.
    Mais bon, avec des si …

  6. Kaiser Sauzée dit :

    Je vous trouve un peu durs avec Nicolas pour le coup. Les erreurs des copilotes sont quand-même plutôt rares et TN à reconnu un problème de compréhension, pas une erreur de son copilote.

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Pour la com, il est normal de parler de problème de compréhension. Quand sur le moment, Neuville dit « Nicolaassss », et que ce dernier dit « Pardon, Pardon », on peut estimer qu’il y a une erreur et non une mésentente.

      D’autant plus qu’à l’arrivée :
      Neuville : « Putainnnn »
      Gilsoul : « J’ai regardé la pression et je suis arrivé trop tard » (peu de temps avant, Thierry pensait avoir crevé)

    • Joël GEORGES dit :

      Nicolas Gilsoul a expliqué sur la rtbf la petite erreur. Ils pensaient avoir un problème avec un pneu et il s’est un peu trop braqué sur la lecture du manomètre de pression et a dit la note un poil trop tard. Comme l’explique RS
      Cela situe le niveau de vitesse; une note annoncé un poil trop tard et c’est la sortie, le pilote faisant pleine confiance à son copilote.

  7. roland59 dit :

    oui, WE galère pour Neuville qui sauve les meubles à la faveur de la tuile de Tänak…
    au final, une issue heureuse ou il reprend un peu de pts quand Ogier fautif, en partiel en perd un minimum… faisant de lui le seul « vrai gagnant » de la situation… passant de naufragé à rescapé/récoltant.

  8. Olivier dit :

    Et pourtant… c’est TN qui marque le plus de points des 3 candidats au titre sur cette épreuve. Cela peut être important aussi lors du décompte final.

  9. Fab dit :

    Neuville et Ogier hors du coup ce week-end. Tanak trahi par la mécanique.

    Bref, les 2nds furent les 1ers et ça doit leur faire un bien fou!

  10. Joël GEORGES dit :

    Week end difficile effectivement. Mauvais choix de pneus vendredi,;donc samedi, ils changent, mais il ne fallait justement pas… Petite erreur dans la ps, où il se laisse embarquer par l’ornière et a du mal à sortir du virage et perd du temps. Vendredi, on peut encore comprendre, cela part d’une erreur de pneus, puis l’erreur de Nicolas et la journée à surveiller la température d’eau et s’assurer qu’il y a toujours de l’eau… Mais le reste du week end il a cherché à retrouver les sensations habituelles avec l’auto, sans y parvenir (passe encore samedi pour la 2° erreur de pneus); d’autant plus incompréhensible car que Sordo, ni Mikkelsen n’avait de problèmes. (on peut aussi alors comprendre ce qui pouvait tracasser Adamo)