O.Tänak : “Dans certaines spéciales, les R5 peuvent être plus rapides”



À une semaine du début de saison 2022 au Monte-Carlo, Ott Tänak a eu l’occasion d’évoquer des sujets intéressants lors d’un interview accordé à un de ses sponsors.

Photo : Julien Pixel Rallye

Dans un premier temps, le pilote estonien est revenu sur ses difficultés depuis ses débuts chez Hyundai, expliquant notamment que la crise sanitaire avait compliqué son intégration à sa nouvelle équipe.

“2021 a été une année pleine de surprises, beaucoup de choses se sont passées. Je pense que ces deux années chez Hyundai peuvent être trompeuses à certains égards, car le monde entier était en crise. Notre collaboration avait commencé de manière raisonnable, bien sûr il y avait eu ce grave accident à Monte-Carlo, mais après, ça s’est bien passé en Suède. Puis est arrivé le COVID et tout est devenu plus compliqué, des réunions ont eu lieu sur Zoom et ainsi de suite. C’était difficile de faire connaissance avec toutes les nouvelles personnes de l’équipe.”

Par la suite, le champion du monde 2019 a évoqué le manque de résultats de son équipe la saison dernière, surtout liés à des problèmes de fiabilité.

“Au début, la vitesse était bonne et je dirais que nous étions même plus rapides que les Toyota. Mais la voiture était trop fragile par rapport à sa conception d’origine. Certaines pièces ont commencé à tomber en panne parce qu’elles n’étaient pas faites pour ces vitesses. Ensuite, ils ont fait ce qu’ils pouvaient, mais à ce moment-là, les changements ont compromis la vitesse de la voiture, certaines pièces sont devenues plus lourdes.

Tout le monde essayait de sauver ce qui était possible et l’équipe a travaillé dur et je ne pouvais rien dire de mal à ce sujet. Ils ont essayé de réparer ce qu’ils pouvaient, sans jamais abandonner et nous étions toujours impatients d’essayer de nouvelles solutions, mais au final, le problème est que la voiture a été conçue par des gens qui n’étaient plus dans l’équipe depuis longtemps.”

Dans cet interview, le pilote Hyundai aborde également l’arrivée des nouvelles voitures en 2022 avec la réglementation Rally1. Selon lui, les Rally2 seront parfois très proches des voitures officielles, et potentiellement même devant à certaines occasions.

“Cela dépend du rallye et du type de surface sur laquelle nous roulons, mais dans certains rallyes, je pense que c’est possible qu’ils aillent plus vite que les Rally1. Mais j’espère que nous pourrons développer suffisamment notre voiture pour la rendre plus rapide que les R5.

En termes de performances par rapport à l’ancienne voiture, dans le rapide, la différence est petite, mais dans les sections lentes et sinueuses, la différence est plus grande. Parce que la voiture a moins de vitesse, elle est plus lourde. Elle est plus puissante mais plus difficile à contrôler. L’aérodynamisme, en revanche, n’a pas beaucoup changé. On a peut-être cette impression car il y a moins d’appendices externes.”

Vous pouvez retrouver l’ensemble de cet interview en estonien…mais avec des sous-titres anglais ci-dessous.

Photo : Julien Pixel Rallye





S’abonner
Notification pour
guest
37 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jeanlouis
jeanlouis
4 mois il y a

sur des rallyes “cassants” il n’est pas impossible en effet que les R5 soit devant…. à voir en cours de saison..

SSLO
SSLO
4 mois il y a

personnellement je souhaite plein de réussite à Ford qui voit son budget gonfler par l investissement de la marque même , je pense que Toyota sera toujours au top , reste Hyundai ? vivement que ça commence pour voir le spectacle , et la place de nos deux SEB , ça va être triste les rallyes ou ils seront absent !