Rallye des Bornes 2014




Le rallye des Bornes 2014 se dispute les 20 et 21 juin 2014 autour de La Roche-sur-Foron en Haute-Savoie. Ce rallye est organisé par l’ASA...

.

Le 24ème Rallye National des Bornes / NPEA représente un parcours de 359.075 km.
Il comporte 11 épreuves spéciales dont 4 différentes pour une longueur totale de 110.75 km de chronos.

Programme Horaires Rallye des Bornes

Les reconnaissances auront lieu les 14, 15 et 20 juin 2014.

Vendredi 20 Juin 2014

VHC avant moderne (35 min d’écart)

  • 08h00-14h00 : Vérifications administratives et techniques
  • 16h15 : Départ du rallye + Assistance (20 min)
  • 17h13 – ES1 : La Grotte du Diable (11,7 km)
  • 17h51 – ES2 : Les Bornes (10,65 km)
  • 18h31 – Regroupement
  • 19h21 – Assistance (30 min)
  • 20h29 – ES3 : La Grotte du Diable (11,7 km)
  • 21h19 : Arrivée 1ere étape

Samedi 21 Juin 2014

  • 08h30 : Départ 2e étape + Assistance (40 min)
  • 09h33 – ES4 : Thorens (10 km)
  • 10h06 – ES5 : Pers-Jussy (9,8 km)
  • 10h29 – ES6 : Les Bornes (10,65 km)
  • 111h09 – Regroupement
  • 12h39 – Assistance (30 min)
  • 13h42 – ES7 : Thorens (10 km)
  • 14h15 – ES8 : Pers-Jussy (9,8 km)
  • 14h38 – ES9 : Les Bornes (10,65 km)
  • 15h18 – Regroupement
  • 16h18 – Assistance (40 min)
  • 17h21 – ES10 : Thorens (10 km)
  • 17h54 – ES11 : Pers-Jussy (9,8 km)
  • 18h24 : Arrivée du rallye

L’an passé, c’est Ludovic Gal qui l’a emporté devant Stéphane Rodriguez.

Description du rallye par Damien Defert (soutenu par Espace Automobile)

ES1/ES3 La Grotte du Diable (11,7 km)

Le début du tracé, en sous-bois, est typé course de côte avec de longues et larges épingles et un bon grip. Avant de rejoindre le plateau, on retrouve quelques portions rapides, puis toute une portion noire sur le plateau. Après le col, le tracé est relativement rapide avec quelques ciels suivis de virages cachés. Les trois derniers kilomètres de spéciale sont à découvert avec de grosses plaques noires dont il faudra se méfier en cas de grosse chaleur ou de pluie. Le dernier kilomètre et demi est ultra rapide.

ES2/ES6/ES9 Les Bornes (10,65 km)

Un début de spéciale roulant, entrecoupé de parties larges et rapides et d’autres plus étroites. On peut noter le piège de la bosse en frein avant le sous-bois. Jusqu’à l’épingle gauche-droite, le grip est satisfaisant. A partir de là, on attaque une partie plus piégeuse, car étroite, avec des gravillons et des plaques noires, au milieu de laquelle, se trouve un saut de route qu’il faudra soulager pour ne pas finir dans le champ en face. Quelques centaines de mètres en contrebas, le passage d’un village marque le début d’une route encore plus cassante, jusqu’au village suivant dans lequel nous retrouvons des dos d’âne (attention la mécanique !!). S’en suit une série d’épingles en montée jusqu’au dernier changement de direction donnant sur une partie très rapide pour rejoindre l’arrivée.

ES4/ES7/ES10 Thorens-Glières (10 km)

Première partie jusqu’au changement de direction gauche dans le village de Thorens, large et très roulante, avec quelques chicanes pour casser le rythme dans la descente. Deuxième partie en montée toujours large et roulante, voire même rapide. Sur le dernier kilomètre de l’ancienne version courte, on retrouve deux épingles larges où la relance est importante. Puis, on continue sur du rapide avec un grand gauche sur le plateau donnant sur une épingle gauche serrée par laquelle on entame la dernière partie de la spéciale bien plus étroite jusqu’à l’arrivée.

ES5/ES8/ES11 Pers-Jussy (9,8 km)

Première partie très rapide, même à fond jusqu’à un grand droite en frein sur une épingle gauche où on attaque une bonne montée en épingles. La suite est une alternance de serré et de rapide sur une route étroite avec quelques plaques noires. En fin de journée le soleil éblouit fortement. On retrouve quelques parties sales en sous-bois. Au village des Roguets une équerre gauche donne sur une partie quasi à fond sur environ 1,4 kilomètres qui se termine par un gros freinage pour une équerre droite. En sortie de hameau, on fait face au soleil qui nous aveugle. La route est alors sinueuse jusqu’au changement de direction à droite où nous rejoignons une route plus large en descente, débutant par des épingles et laissant place à une partie rapide et rythmée où il ne faudra pas s’endormir. La partie finale à partir du changement de direction à droite par lequel on rattrape une route plus étroite est à fond jusqu’à l’arrivée.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nan dit :

    Merci pr ces commentaires,d’où je suis g fait la course dans la tête et mes mains pr les trajectoires ….A demain sur la sp des bornes