Rallye du Suran 2015




Le rallye national du Suran débute ce vendredi soir avec un programme de deux spéciales.

-Denis-les Bourg dans l’Ain. Ce rallye est organisé par l’ASA Bresse Bugey.

Ce rallye compte également pour le championnat suisse des rallyes 2015.

Le Rallye du SURAN National et VHC représente un parcours de 397.8 km. Il est divisé en 2 étapes et 4 sections. Il comporte 11 épreuves spéciales d’une longueur totale de 118.3 km.

Programme du rallye

Reconnaissances les 12, 13 et 18 septembre 2015.

Vendredi 18 Septembre 2015

VHC avant Moderne

  • 10h00-17h00 : Vérifications administratives et techniques
  • 19h00 : Départ du rallye
  • 19h26 – ES1 : FLEYRIAT – VIRIAT (1,7 km)
  • 20h07 – ES2 : GERMAGNAT – CHAVANNES/SURAN – AROMAS – LAVILLAT (20,2 km)
  • 21h22 : Arrivée Etape 1

Samedi 19 Septembre 2015

  • 08h00 : Départ Etape 2
  • 09h11 – ES3 : GERMAGNAT – CHAVANNES/SURAN – AROMAS – LAVILLAT (20,2 km)
  • 09h54 – ES4 : VALUISANT – LES CONCHES (13 km)
  • 10h51 – ES5 : GRAVELLES (8,4 km)
  • 13h02 – ES6 : FLEYRIAT – VIRIAT (1,7 km)
  • 13h43 – ES7 : GERMAGNAT – CHAVANNES/SURAN – AROMAS – LAVILLAT (20,2 km)
  • 14h26 – ES8 : VALUISANT – LES CONCHES (13 km)
  • 14h59 – ES9 : GRAVELLES (8,4 km)
  • 15h44 : Arrivée VHC
  • 17h20 – ES10 : FLEYRIAT – VIRIAT (1,7 km)
  • 18h01 – ES11 : VALUISANT – LES CONCHES (13 km)
  • 18h36 : Arrivée du rallye

Palmarès récent

L’an passé, Xavier Besson a imposé sa Fiesta WRC pour seulement dix secondes face au dernier champion de Suisse, Sébastien Carron !

  • 2014 : Besson (Fiesta WRC), Carron, Pezzutti
  • 2013 : Hotz (207 S2000), Faucher, Michel
  • 2012 : Michaud (309 GTi), Althaus, Roux
  • 2011 : Roux (Octavia WRC), Pezzutti, Michaud




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bergman dit :

    Bonjour, j’étais chef d’équipe secouriste et une fois de plus nous avons vécu un week end agréable. Nous avons rencontré des gens très sympas et nous avons fait la connaissance de nouvelles personnes et revu certaines que l’on connaissait déjà. Etre secouriste est une passion, passion de secourir et de partager des bons moments avec tous les corps de métiers représentés. Un seul bémol, nous avions une commissaire de course qui n’était pas très sympa, qui n’avait pas trop envie de partager la nourriture qui nous avait été amené par l’organisation avec nous et qui a fait quelques réserves dans son camping et j’ai trouvé cela mesquin.