Un retour à « l’ordre normal »



Réunis en commission mercredi dernier à Paris, les décideurs du WRC ont décidé de revoir l’ordre de départs en WRC pour la saison prochaine.

Largement controversé cette année, le système actuel fait place à un format plus classique, dernièrement utilisé en 2014 et plus largement entre 2002 et 2007 : dans l’ordre du championnat le premier jour puis dans le sens inverse du classement du rallye les samedi et dimanche.

Très pénalisant pour les ténors du championnat sur terre, l’ordre de départ 2016 aura eu le mérite d’apporter un peu de suspense, favorisant évidemment la « distribution » de victoires avec six vainqueurs différents : Sébastien Ogier, Kris Meeke, Jari-Matti Latvala, Andreas Mikkelsen, Thierry Neuville et Hayden Paddon.

Outre cette décision, cette commission a confirmé le nouveau règlement de la Power Stage, déjà apparu dans le règlement du Monte-Carlo 2017. L’an prochain, les cinq meilleurs pilotes de cette spéciale seront ainsi récompensés par des points au championnat (5-4-3-2-1), contre trois actuellement.

Toutes ces mesures ainsi que le calendrier 2017 seront officiellement validées lors du prochain conseil mondial du sport automobile qui se tiendra le 30 novembre prochain.

Retour sur 15 ans de règlement…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    il faut esperer que told et sa clique degagent au prochaine election, place a des anciens sportifs du sport auto, des vrais, pas des tricheurs, pas des mafioso

    • sebenfer dit :

      Je ne suis pas sur que des anciens sportifs soient une garantie. On en a la preuve actuellement…

      • RP14 dit :

        @ natlin… Arrêtes de rêver, Todt et sa bande de potes se débrouilleront pour se faire ré-élire les doigts dans le nez… Mais bon, faut pas s’inquiéter il vaut peut-être mieux qu’ils restent, si d’autres prennent la place ils sont capables de faire encore pire!!! Le rallye n’est qu’un petit confetti dans la galaxie FIA!

  2. didier dit :

    c’est plus juste ces ordres de départ, bien que j’aurai préféré un tirage au sort chaque jour.

  3. VINCENT dit :

    On est en rallye ou en rallycross là ? Pourquoi pas 5 points par épreuve spéciale ? Tout ce trucage pour justifier la diffusion à la télé de la dernière spéciale alors qu’il suffirait de diffuser la première ou la deuxième pour voir des pilotes à l’attaque. Malgré l’arrivée de nouvelles équipes et des voitures plus spectaculaires, l’esprit rallye est en train de disparaître. En effet, il faudrait tout simplement rendre leur liberté aux organisateurs, ce qui nous permettrait de voir des vrais rallye spécifiques à chaque pays et pas seulement sur 300 km de chrono. Le rallye ne doit pas être de la formule 1. Quelques épreuves de 1000 km ne feraient pas de mal.
    Pour ce qui est de l’ordre des départs lors de la première journée, pourquoi pénaliser les mêmes pilotes pendant toute la saison. Il suffirait les faire partir dans l’ordre d’arrivée du rallye l’année précédente. Les nouveaux pilotes partiraient les derniers, dans l’ordre de classement des marques. Ainsi, pour 2017, on aurait 6 pilotes différents pour ouvrir la route. Pour les nouveaux rallyes, l’ordre du classement du championnat du monde de l’année précédente serait retenu.
    S’il vous plait, M. Todt, Melle Mouton, vous qui nous avez tant fait rêver dans les années 80, rendez-nous notre sport, rappelez-vous à quoi ressemblait le rallye à l’époque.

  4. riri73 dit :

    Même si j’approuve le projet de décision, il me laisse bien perplexe = ces derniers mois un décideur FIA (j’ai oublié son nom) nous a très bien expliqué que les instances réfléchissaient beaucoup à la meilleure solution tout en ne donnant pas l’air d’être spécialement motivé pour que ça évolue dans le bon sens. On a eu droit vers avril de la part de la FIA à de soi disantes infos pour fin juin, puis on nous les a programmées pour fin septembre et on n’a finalement rien eu (il y a eu des annonces sur tout SAUF sur l’ordre de départ). On se souvient aussi des déclas tapageuses de Capito cet été qui donnaient l’impression que VW mettait la pression pour que ça bouge, sans que les autres constructeurs donnent clairement le sentiment d’être sur la même longueur d’onde et voilà que la pré-annonce FIA survient au moment même où VW quitte le WRC.
    Il y a vraiment des trucs qui m’échappent !

  5. Joël G dit :

    En oubliant les quelques rallyes où, selon la météo, le balayage est un handicap ou non, personne n’aura intérêt à attaquer le 1° jour. Sauf si pas d’équilibre des forces et qu’un pilote très fort (ou sur la meilleure voiture) est sûr de faire un trou suffisant dès le 1° jour…
    Si j’ai bien compris, bien sûr.
    Il faut un règlement bien sûr et aucun n’est parfait.

  6. Briwan dit :

    On en revient à un ordre de départ qui a fait ses preuves!! Entre 2002 et 2007 trois champions différents : gronholm,solberg et Loeb… c’est mieux que six vainqueur différents sur une saison !!! C’est avec une règle comme celle là que l’on verra les vrai pi!ôtes……… fini les opportuniste……..

  7. martin dit :

    Un juste retour des choses !
    La meilleure solution et la plus équitable pour l’ordre des départs.
    Les anti OGIER doivent l’avoir mauvaise; allez SEB, 2017 champion du monde.

  8. Lucio dit :

    C’est déjà une bonne chose ! Par contre un pilote reparti en Super rallye ne devrait pas être éligible aux points de la power stage.

  9. tiouz dit :

    Déjà que le dimanche était rarement palpitant cette année !!!
    -écarts déjà faits
    -peu de km
    -3 points à récup « gratis »

    l’année prochaine le rallye se fera sur 2 jours et distribution de 25 pts
    Puis qqes speciales pour rien + 1 spéciale le dimanche (avec distribution de 5 pts)

    On perd pas un peu la philosophie du rallye là ???

  10. mich dit :

    Il aura fallu attendre pour avoir une bonne nouvelle, ce qui est dommage c’est qu’elle arrive après une très mauvaise semaine, ce qui me fait surtout plaisir c’est pour les personnes qui avaient votés pour le règlement 2016 (les fameux 28% qui approuvaient), des gens de mauvaise foi.

  11. RP14 dit :

    L’ordre normal, c’est un Seb devant, les autres derrière… Depuis 13 ans la FIA ne peut pas lutter contre ça… Enfin ils essayent et ils y arrivent pas! C’est comme Gargamel avec les schtroumpfs! lol

  12. sebenfer dit :

    Comme d’habitude avec la maFIA : du grand n’importe quoi. A te dégouter du rallye.

    • RP14 dit :

      C’est un juste équilibre… La bêtise c’est de ne pas avoir conservé ce système qui est certainement le moins mauvais, après 2014 et d’avoir poussé le bouchon aussi loin en 2016.
      Le shakedown qualificatif, pourquoi pas? Mais c’est intéressant seulement s’il y a 2 ou 3 pilotes qui viennent vraiment taquiner SO, reste à voir comment se déroule cette saison avant d’éventuellement y revenir.

      • sebenfer dit :

        L’ordre de départ, on peut dire que c’est un moindre mal… on allait quand même pas demander à la maFIA de mettre en place un système juste et qui a fait ses preuves
        Mais filer 1/5ème des points d’une victoire sur une seule ES, c’est du grand n’importe quoi. Ceux qui sortiront le dernier jour l’auront profond.

        • Pierre.F.13 dit :

          Quand on peut emmerder au Maximum le Champion du Monde en titre, on ne s’en prive pas. C’est un peu comme ça que Jean Todt et ses petits copains résonnent je pense.

          • sebenfer dit :

            C’est clair. Todt et sa clique sont complet à côté de la plaque… Lui qui juste après son élection promettait le retour du rallye à l’endurance, à tout ce qui a fait sa grandeur… guignol !

  13. riri73 dit :

    Merci Julien et RS de confirmer cette info si importante, que l’on attend depuis si longtemps. Patientons quand même jusqu’à l’officialisation du 30 novembre car en WRC, on a souvent des surprises..

    Ainsi, le leader du championnat 2017 sera « un peu quand même, mais pas trop non plus » pénalisé. Plus de risques de voir survenir des pannes de frein, ou des « lâchements d’affaire » dans la PS afin d’éviter le redoutable honneur de trop faire la balayette au rallye suivant et d’être le dindon de la farce.

    Je vois que tout a été bien ficelé et pensé par la FIA = Le risque consistant à voir une ancienne wrc damer le pion à une version 2017, a été fortement réduit.

    Impatient de voir comment un leader de championnat, peut-être peu rompu à ce genre d’exercice, gérera son affaire sur certains rallyes terre, et maitrisera la gravette, la présence de 2 Roues Motrices de fond de grille, et les trajectoires des WRC propulsion historique.

    Vraiment dommage tout de même que la mesure ne prenne pas effet au prochain rallye d’Australie, ça aurait peut-être bien arrangé quelqu’un..

  14. Tonton olive dit :

    une tres bonne nouvelle enfin

  15. Kivala dit :

    En voilà une bonne nouvelle ! L’hypothèse de l’année sabbatique pour Ogier perd 80% de sa déjà maigre crédibilité…