Suninen : « Une approche intelligente à la bonne vitesse »



Décevant en Finlande avant d’être déçu en Allemagne, Teemu Suninen débarque en Turquie avec l’envie de retrouver le niveau qu’il a affiché lors de la première partie de saison.

Après un mois d’août frustrant, le finlandais compte bien se refaire la cerise sur une épreuve où il avait particulièrement bien tiré son épingle du jeu en 2018 en terminant à une belle quatrième place. Capable de jouer le podium lors des rallyes disputés sur terre cette saison, le pilote MSport pourra compter également sur la robustesse de sa Ford Fiesta qui s’est généralement montrée à l’aise sur ces terrains jugés « cassants ».

« Le rallye de Turquie est une épreuve très chaude et exigeante. Physiquement, c’est un test important pour les pilotes car il fait très chaud dans la voiture et nous devons nous assurer de disposer de l’énergie nécessaire pour rester concentrés. La chaleur est également un test important pour les voitures et les pneus, nous devons donc en tenir compte dans notre pilotage. Adopter une approche souple afin de ne pas surchauffer les pièces. »

Dans cette course où l’endurance devrait prendre l’avantage sur la performance, Suninen espère bien pouvoir adopter le même rythme que l’an passé pour signer une prestation toute aussi pertinente.

« Les étapes sont également extrêmement cassantes et il y a beaucoup de changements de rythme, ce qui rend difficile de juger de la bonne vitesse. J’ai terminé quatrième ici l’année dernière, ce qui prouve la force de la Fiesta. Nous visons une performance similaire cette année. Il faudra combiner une approche intelligente à la bonne vitesse pour les sections appropriées. »

Dernière participation de Teemu Suninen en Turquie

  • 2018 : 4e (Ford Fiesta WRC)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    Suninen est sur la même approche que les autres avant lui… sauf peut-être Sordo…
    les attaquants de la 1ère heure ne devraient pas être très nombreux… et Dani a peut-être déjà décidé d’en être.

    • Sylvain dit :

      « C’est un peu une bataille de survie, mais si vous voulez gagner ici, vous devez conduire vite et être engagé. » (Mikkelsen)

      Je pense qu’il traduit mieux la réalité que dire « intelligent » comme tout le monde… vite et engagé et t’espère survivre, bref l’idée que si tu conduis intelligent t’es sûr d’arriver au bout est largement relativisé : si tu ne t’engages pas t’es pas dans le rythme, et donc oui, tu peux faire comme Suninen 2018 : 4ème à 4 minutes.

      • roland59 dit :

        clairement, sur ce Turquie, il faut certainement plus de chance que partout ailleurs.
        quelle est la bonne stratégie à adopter… très aléatoire de dire.. et faudra faire un choix.. cela dépend aussi des « besoins/intérêts » de chacun…
        par exemple:
        pour ce qui est des 1, Tänak a t il les mêmes que les Ogier/Neuville… non. et là, c’est tendu.
        pour les 2 , Lappi a t il les mêmes que Mikkelsen… non plus. et c’est très tendu pour le second.
        Suninen peut encore se louper, mais pas trop quand -même.. quant à Sordo, il est sur de velours…
        je ne vais pas faire les cas de tous, mais on sent/voit bien que Mikkelsen est sur une « articulation », soit il ouvre, soit il ferme…
        que faire..?? c’est à la fois très compliqué et sans doute décisif pour lui… de mon point de vue,
        indépendamment de son résultat, il ne faut surtout pas décevoir. et entre le trop de risques et le trop de prudence/intelligence, il y a quand-même de la place pour bien faire et ne pas provoquer la fermeture… au moins sur cette manche… puisqu’il y en a encore derrière.
        et s’il devait faire 4 à 4 mn, s’il est là et pour les points équipe, donc au moins second Hyundai, Adamo retiendra que c’est un bon résultat. et la porte ne devrait pas se fermer.

  2. Sylvain dit :

    Oui, 4ème à 4 minutes… en faisant 11ème, 8ème, 8ème et 8 ème le dimanche matin (2 fois derrière Kajetanovicz sur sa Fiesta… R5)

    En Sardaigne 2019, le 8ème et dernier wrc-1 en rallye 1 était grosso modo à cette distance là… et en Turquie 2018, 2 Fiesta sur 3 avaient connu de sérieux problèmes…

    « On a une voiture solide et il faudra être intelligent », ils disent tous ça, langue de bois ou méthode Coué?!?

    • roland59 dit :

      qu’avait il d’autre à faire le dimanche matin que de préserver les points quand Evans était 7ième loin derrière et attendait de laisser passer Ogier… ce qu’il fit… et Ogier rentra 10ième.

      • Sylvain dit :

        Alors parlons des premières ES?

        12ème
        9ème
        10ème
        8ème

        Bref le vendredi midi il est 10ème, et bon dernier des wrc-1 qui n’ont pas connu de problèmes et à ce moment là de la course il y a 3 Hyundai dans les 5 premiers (la Fiesta étant 7, 10 et 14).

        Mais bon, tu as sans doute raison 🙂 il a fait une bonne course sur une voiture très compétitive, soit.

        Et les pilotes Hyundai étaient hyper chanceux d’être tous devant en fait et le podium de la première boucle Mikkelsen, Breen, Ostberg ne partaient en rien derrière : Neuville 4ème, Ogier 7ème, Tänak 9ème… ah non c’est vrai c’est de l’intelligence.

        • roland59 dit :

          j’ai voulu rétablir les conditions du jour (dimanche matin) car la manière dont tu parlais de Suninen m’apparaissait injuste.
          pour ce qui est de l’entame, je ne sais pas quelle était son approche ni même ce que le boss avait pu lui dire… et si çà se trouve, il a fait ce que le boss lui demandait de faire, le job du 3, et aller au bout. ce faisant, il aurait fait si ce n’est une belle, au moins une bonne course.
          en tout cas, au su des déclarations des uns et des autres, et de l’expérience 2018, manifestement, le balayage n’est pas leur 1ère préoccupation… en revanche ils espèrent tous avoir suffisamment de chance pour éviter les ennuis et être à l’arrivée. Je pense qu’on peut aisément le comprendre.
          quant à l’intelligence, (ou bon sens), on ne peut pas nier que Tänak a du/su en faire montre, car avec une voiture « insuffisante », mais c’est peut-être exagéré, il a fait une course très « adaptée »…ce qui ne lui ressemblait pas vraiment (encore) à l’époque…
          et il faut bien admettre qu’Ogier en a manqué le même WE… alors qu’il avait les cartes en mains puisque le belge n’y était plus…
          je l’avais d’ailleurs incendié sur le coup, tant j’avais trouvé cela inadmissible de sa part en pareille circonstance, et mis en flop évident par après… et je crois me rappeler que tu l’avais également fait.(flop)

          • Sylvain dit :

            Bien sûr que Ogier avait floppé, il pouvait perdre le championnat là-dessus!!!

            Il avait parlé d’erreur stupide et pas de malchance d’ailleurs…