Tänak : « Éviter tout problème »



Bien décidé à signer la même série que l’an passé, c’est à dire, gagner en Finlande, en Allemagne, puis en Turquie, Ott Tänak arrive au bord de la mer Égée avec une grande confiance.

Sans grande surprise, l’estonien aura pour objectif de répéter sa victoire de l’an passé, acquise surtout, grâce à une belle intelligence de course, à défaut d’être le plus performant.

« Notre objectif sera d’essayer de gagner à nouveau en Turquie mais nous avons vu l’année dernière que c’était une épreuve très difficile. Nous avons réussi à remporter la victoire et à réaliser un doublé avec Jari-Matti, mais c’était davantage grâce à notre intelligence.« 

Dans cette lutte pour le titre de champion du monde, le moindre problème pourrait avoir de grosses conséquences, tout comme la motivation d’une équipe, prête à tout donner pour rafler des titres en fin de saison.

« Les spéciales peuvent être très difficiles, l’approche consiste donc essentiellement à éviter tout problème. Nous aimerions également améliorer nos performances cette année, et l’équipe a travaillé d’arrache-pied pour y arriver. La motivation est élevée dans l’équipe après nos résultats en Finlande et en Allemagne, car cela montre que notre travail acharné porte ses fruits. »

Dernière participation d’Ott Tänak en Turquie

  • 2018 : Victoire (Toyota Yaris WRC)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sylvain dit :

    Ben comme on dit : « bonne intelligence à toi Ott » 😉 parce que clairement les autres sont pas malins 😉 😀 😀

    On peut se demander comment cela aurait joué l’intelligence l’an dernier si la Toy était arrivé avec son avion en lieu et place de la vieille version, comment ces épiciers de Tänak et Latvala auraient géré ça 🙂

    • Fab dit :

      Sentirait-on une pointe d’agacement sur cette intelligence que Tanak revendique dans sa déclaration? 😉

      La Turquie m’a « choqué » l’année dernière sur le côté « loterie » que ce rallye comporte. Un peu comme Panzerplatte en Allemagne il y a peu.
      Bref, l’intelligence est possible sur ce type d’épreuves mais elle doit absolument être couplée à la prière du matin… Et tant pis pour les athées! 😀

      • Sylvain dit :

        Aucun agacement, ils disent tous qu’il faudra être intelligent… moi j’ai pas la sensation que l’an dernier cela s’est joué à l’intelligence, mais j’ai dû mal comprendre 🙂

  2. roland59 dit :

    oui, avec son « confortable » matelas, il n’a pas à se préoccuper du balayage, si tant est que celui ci puisse avoir une importance quantifiable, quand les clés sont ailleurs… et il est très bien placé pour en parler au regard de sa victoire intelligente en 18…
    alors, bien évidemment, éviter tout problème…