Tops et Flops (Monte-Carlo 2022)



Le Championnat du monde des Rallyes s’est probablement offert le scénario rêvé pour faire sa révolution et entrer de plain-pied dans la nouvelle ère hybride.

Pour la sixième saison consécutive, les tops et flops restent fidèles à leurs engagements chaque mercredi d’après rallye. Le principe reste le même avec trois catégories distinctes. Dans un premier temps, les “tops” mettent en avant les performances à retenir. À contrario, les “flops” pointent du doigt les déceptions du weekend. Le “ni ni” vient conclure cette chronique avec un élément qui aurait très bien pu figurer dans les deux catégories précédemment citées.

Cette année encore, ce classement se veut purement subjectif et n’attend que vos avis aussi bien proches que contradictoires. Lesquels sont évidemment les bienvenus dans les commentaires en bas de l’article.

Tops :

1Isabelle Galmiche & Benjamin VeillasS’asseoir aux côtés de deux légendes, en remplacer deux autres au départ d’une épreuve aussi mythique qu’exigeante pour les copilotes. La marche était assez haute, ils l’ont franchie avec brio. Respect !
2Sébastien Loeb & Sébastien OgierEux deux étaient forcément un peu plus attendus. Ils ont répondu plus que présent en éclipsant la concurrence et en se livrant un duel mémorable du premier au dernier mètre. Il parait que la gourmandise est un vilain défaut, mais on en reprendrait quand même bien une tranche ou deux cette saison. Bravo !
3M-SportSacrifier une saison n’est surement pas chose aisée, se relever face aux difficultés liées au Covid et au Brexit non plus. Malgré tout, l’équipe britannique a prouvé qu’elle était décidément increvable. Chapeau !

Flops :

1HyundaiAu vu de leur intersaison plus que mouvementée, il aurait fallu un miracle pour que la mayonnaise prenne dès les premiers kilomètres. Il n’a clairement pas eu lieu…
2Adrien FourmauxDe belles promesses, une belle frayeur et une énorme déception. Nul doute qu’il aurait certainement préféré se mêler à la fête plus longtemps. Encore plus frustrant compte tenu du résultat de ses coéquipiers.
3Elfyn EvansIl s’est peut-être trompé d’adversaires ce week-end. Même s’il était le seul à pouvoir inquiéter les deux Sébastien, il a perdu de vue son objectif principal, le titre.

Ni ni : L’hybride

Tout le monde en faisait tout un plat sans réellement en connaître le vrai potentiel. On a vu de belles promesses sans être littéralement bluffé mais au final, c’est Sébastien Ogier qui en a le mieux parlé. “L’hybride ressemble un peu au premier rapport sexuel : c’est très intense mais ça ne dure pas longtemps. C’est un bon début !”




S’abonner
Notification pour
guest
76 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jmb17
jmb17
4 mois il y a

Concernant des 4 plus jeunes pilotes

Comparatif “âge” et “leurs 2 meilleurs classements”

=> Oliver Solberg né le 23/09/2001 : 5ème Monza et 7ème Espagne 2021
=> Kalle Rovanpera né le 1er/10/2000 : 1er Estonie et 1er Grèce 2021
=> Gus Greensmith né le 26/12/96 : 5ème Tuquie 2020 et 5ème Kenya 2021
=> Adrien Fourmaux né le 03/05/1995 : 5ème Croatie et 4ème Kenya 2021

Eclairage quantitatif uniquement. Néanmoins il apparait que Kalle a une sacrée longueur d’avance sur ses p’tits copains

Marco
Marco
4 mois il y a

Un top à Canal Plus pour la totalité du rallye en direct, avec en bonus un choix judicieux des consultants, Ingrassia & Ciamin c’était un régal et j’espère qu’ils vont renouveler l’aventure.