Breen vainqueur dans la grande confusion (Sanremo)



Déjà vainqueur du Sanremo en 2019, Craig Breen a répété ce succès cette année malgré une météo instable et a fait le plein de confiance avant sa participation au rallye de Croatie au volant de la WRC.

Initialement pénalisé pour un pointage en retard au dernier CH, celui-ci donnant la victoire à Andrea Crugnola, pilote Hyundai Italie, l’irlandais l’a finalement emporté après un rebondissement surprise. Ce soir à 21h15, la direction de course a en effet annulé toutes les pénalités pour retard au dernier CH en raison d’embouteillages sur la liaison.

Voici la communication officielle de la direction de course : “Ayant reçu un appel téléphonique de l’agent des relations avec les concurrents concernant un embouteillage sur la Via Nino Bixio avant le TC 8A. A été décidé d’autoriser le pointage anticipé pour toutes les voitures à cet enregistrement. Après avoir examiné tous les carnets , et avoir constaté que l’heure théorique était écrite sur la carte de temps au lieu des vraies.”

D’abord menacé par les pilotes locaux jusqu’à mi-course, le pilote irlandais a su faire la différence dans l’après-midi, tout en profitant d’une erreur de Giandomenico Basso, son plus sérieux adversaire avec son coéquipier Andrea Crugnola.

La troisième place finale revient à Fabio Andolfi, alors que Stefano Albertini, leader du championnat avant cette épreuve, termine au quatrième rang.

Auteur d’un bon 7e temps dans cette ultime spéciale, Stéphane Lefebvre termine justement à cette place au classement final et premier pilote Citroën. Longtemps installé dans le top 15, Quentin Gilbert a été victime de coupures moteur, problèmes l’éloignant de ses ambitions de top 10.

Dans la classe R2C, Réhane Gany a brillé pour ses débuts en 208 Rally4, terminant au quatrième rang d’une catégorie dominée par un pilote très expérimenté, Andrea Nucita.

Dans le trophée Clio, Anthony Fotia aura dominé cette catégorie de bout en bout, s’imposant devant l’italien Marco Giovanni Lanzalaco.


Scratchs : Breen (3) – Andolfi (1) – Basso (3) – Crugnola (1)
Leaders : ES1- Breen / ES2-ES4 : Andolfi / ES5 : Crugnola / ES6-ES8 (Fin) : Breen

Classement Final

Pos.PiloteVoitureChrono
1BreenHyundai i20 R5 
2CrugnolaHyundai i20 R5+4.8
3AndolfiSkoda Fabia R5+12.8
4AlbertiniSkoda Fabia Rally2 Evo+22.9
5BassoSkoda Fabia Rally2 Evo+37.2
6CampedelliVW Polo GTi+37.7
7LefebvreCitroën C3 Rally2+1:22.5
   
14SantoniVW Polo GTi R5 
17MauffreySkoda Fabia Rally2 Evo 
20RochéCitroën C3 Rally2 
21GilbertFord Fiesta Rally2 

Classement du rallye WRC

ES7 : À une spéciale de l’arrivée, Craig Breen semble idéalement lancé vers la victoire après une ES7 très favorable à l’irlandais.

Auteur du 2e temps derrière le “malheureux”‘ Basso, l’irlandais a pris le large alors que son rival Andrea Crugnola perdait dix secondes ! Avant l’ultime chrono, Breen dispose ainsi de 11s4 de marge sur l’italien et 12S1 sur Fabio Andolfi, une solide avance alors qu’il reste 20,48 km à parcourir.

Seul pilote français dans le top 10, Stéphane Lefebvre continue sa bagarre face à Rudy Michelini. Le deuxième tricolore se nomme Paul-Antoine Santoni alors que Quentin Gilbert chute au 18e rang.

Dans la classe Rally4, le jeune Réhane Gany brille toujours en étant proche du podium de la catégorie.

ES6 : Malmené par les italiens depuis le départ, Craig Breen signe un fantastique chrono dans l’ES6, s’emparant du même coup de la tête de cette épreuve !

Devancé par le pilote irlandais de 5s1 dans cette fameuse spéciale, Andrea Crugnola peut encore jouer la gagne, au contraire de Giandomenico Basso, victime d’une crevaison suite à une touchette. Troisième, Fabio Andolfi reste également un candidat sérieux à la victoire.

Auteur du 7e temps, Stéphane Lefebvre intègre le top 10 au général pour la première fois depuis le départ ! 8e chrono pour Quentin Gilbert, auteur de sa meilleure performance depuis le départ et en bataille face à Paul-Antoine Santoni pour la 12e place du général.

ES5 : Alors que la météo reste très instable au lancement de la deuxième boucle, Giandomenico Basso en profite pour signer un nouveau scratch dans l’ES5 et ainsi revenir à une demi-seconde de la tête…occupée désormais par Andrea Crugnola.

Derrière eux, Fabio Andolfi a perdu trois places d’un coup mais reste au contact des meilleurs, tout comme Craig Breen. Auteur du 9e temps, sa meilleure performance depuis le départ, Stéphane Lefebvre est tout proche du top 10.

ES4 : Dans ce dernier chrono de la matinée, Giandomenico Basso signe son premier scratch de l’épreuve et revient à seulement 1s2 du leader Fabio Andolfi…les deux hommes étant séparés par Andrea Crugnola. Au pied du podium provisoire, Craig Breen est le quatrième homme en mesure de jouer la victoire sur ce Sanremo.

13e du général, Stéphane Lefebvre est le premier français au classement, tout juste devant Paul-Antoine Santoni et Quentin Gilbert. En 2 roues motrices, le jeune Réhane Gany joue le podium avec sa Peugeot 208 Rally4.

Classement WRC

ES2-ES3 : Sous la pluie, la bataille fait rage ce matin sur les spéciales du Sanremo avec des écarts infimes après les deux premières spéciales de la matinée.

Décevant dans l’ES2 (5e temps), expliquant alors sa relative contre-performance par de mauvais réglages d’amortisseurs, Craig Breen s’est bien repris dans l’ES3 en signant le meilleur temps. Le pilote irlandais recolle ainsi à 2s4 de Fabio Andolfi, auteur du scratch dans le chrono d’ouverture. Entre les deux hommes, Andrea Crugnola est également bien dans le coup, tout comme Giandomenico Basso, tout juste derrière.

Bien dans le coup dans l’ES2, Oliver Solberg a endommagé une roue dans l’ES3, perdant alors plus de quarante secondes. À l’arrive de cette spéciale, le suédois n’a pas eu le choix que de renoncer.

“Malheureusement, notre rallye se termine dans l’ES3 … J’ai eu de nouveau de bonnes sensations mais je suis allé juste un peu large dans un virage, on a touché l’extérieur avec la roue. J’ai pensé que nous allions bien mais on a ensuite perdu la roue, c’est le rallye !” a commenté le pilote Hyundai.

Du côté des tricolores, le trio Lefebvre/Gilbert/Santoni est regroupé en seulement quatre secondes, entre la 13e et la 15e place du général !

Jour 1

Le rallye Sanremo, manche du championnat d’Italie des Rallyes, s’est élancé ce samedi soir avec une spéciale très courte de 2 km mais bien représentative de cette épreuve.

Engagé par le team officiel Hyundai Motorsport, Craig Breen (Hyundai i20 R5) est le premier leader de cette épreuve, 1s devant Andrea Crugnola, membre du Hyundai Rally Team Italia. Dans le top 8 provisoire, on retrouve de grands noms du rallye italien comme Simone Campedelli et Giandomenico Basso.

De son côté, Oliver Solberg est un modeste 13e au scratch, devancé par le premier français, Paul-Antoine Santoni, copiloté par le belge Nicolas Gilsoul. Après cette performance, le pilote suédois a évoqué un chrono très glissant avec l’arrivée de la pluie. Le deuxième tricolore se nomme Stéphane Lefebvre, talonné par Quentin Gilbert à un dixième.


Scratchs : Breen (1)
Leaders : ES1- Breen

Classement ES1

Pos.PiloteVoitureChrono
1BreenHyundai i20 R5 
2CrugnolaHyundai i20 R5+1.0
3CiuffiSkoda Fabia Rally2 Evo+1.8
4MicheliniSkoda Fabia Rally2 Evo+2.2
5De TommasoCitroën C3 Rally2+2.3
6CampedelliVW Polo GTi R5+2.3
7BassoSkoda Fabia Rally2 Evo+2.8
   
12SantoniVW Polo GTi R5+4.4
13SolbergHyundai i20 R5+4.6
   
19LefebvreCitroën C3 Rally2+6.4
20GilbertFord Fiesta Rally2+6.5

Classement complet ES1




S’abonner
Notifier de
guest
68 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pat
Pat
27 jours il y a

Vous me faites rire, à une époque, il y avait des Peugeots partout, après c’était les Citroëns,mais aussi Renault, c’est la vie, maintenant aucun constructeur européen ne s’inquiète du WRC. Après il faut assumer que les asiatiques nous mangent, et je reste poli

aywé
aywé
27 jours il y a

le rallye hyundai 2021 remporté par hyndai sur r5 et sur wrc petite confusion a la fin du rallye pour la premiere et deuxieme place mais c’est bien hyundai qui gagne ce rallye.

Last edited 27 jours il y a by aywé